Si on changeait de rôle

Ecrit par Colette Bonnet-Seigue le 26 septembre 2015. dans La une, KI-C-KI

Si on changeait de rôle

Se lever bon matin

Après une nuit brève

Un marmot en chagrin

Et la journée sans trêve

Je troquerai demain

Lessives et marmites

Pour un soyeux coussin

Au canapé-orbite

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Chéri c’est décidé

Demain je fais la grève

À  moi bouquin, ciné

Une journée de rêve !

À toi mon tendre sbire

De passer aux fourneaux

Et si cela t’inspire

Change aussi le marmot

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Je vois que tu souris

À mes sollicitudes

Qu’importe le mépris

La tâche sera rude !

N’oublie pas le boucher

Tu prendras escalopes

La liste du marché

Et tu fais la popote !

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Pense aussi au petiot

Son rendez-vous radio.

Comm’il ne fait pas chaud

Ferme bien son paletot !

Ah ! Tu n’oublieras pas,

Ce n’est pas jour cantine

Tu prendras Nicolas

Noémie la copine.

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Mon amour tu verras

Comme on baisse les bras

Après un jour comme ça

C’est sûr tu comprendras.

Que chaque jour ouvré

Pour moi si "femmelette"

Déborde de hoquets

De sueurs, de tempêtes

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Et ce n’est pas fini

Tu devras bien veiller

Aux devoirs des petits

Et celui des aînés.

À toutes les nanas

Au joug de la marmaille

Refilez le combat

Au mari qui pinaille !

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

 

Si on changeait de rôle

Au foyer des marmites

Libérées des geôles

Aux corvées discrédites.

Je vous dis mes consœurs

Vous êtes héroïques

À laisser le bonheur

Filer dans les colchiques

 

 

J’en ai plein le melon

Sous le fardeau des jours

Attention les mignons

Je vais battre tambour

A propos de l'auteur

Commentaires (1)

  • Martine L

    Martine L

    01 octobre 2015 à 08:32 |
    Que voilà un drapeau valable pour beaucoup ! on ne peut que penser en vous lisant à ce " on ne voit pas le temps passer" de Ferrat... qui ferait un superbe fond sonore à votre écriture ; vous dire aussi que ce " attention, les mignons" a une vraie saveur amère.

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.