Articles taggés avec: Claude Gisselbrecht

Reflets de la semaine (106)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 09 mars 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (106)

L'autre jour, le président-candidat était à Bayonne, et l'accueil qui lui fut réservé ressemblait plus à une mêlée qu'à un bain de foule en règle ! Sifflets, huées, injures, la totale ! Nicolas Sarkozy a réagi très vite et s'en est pris surtout aux militants du PS et à François Hollande, allant même jusqu'à parler d'épuration ! Mon Dieu, quel vilain terme ! A Florange, ça continue de chauffer, et les propos du chef de l'Etat promettant le redémarrage de l'un des deux hauts fourneaux d'ici au second semestre, n'a pas calmé les esprits, loin s'en faut. En un mot, la " re-fonte ", ce n'est pas pour demain !


Marine Le Pen, quant à elle, reste sans voix, ou presque, devant les parrainages ... Il ne lui manquerait qu'une cinquantaine de signatures pour faire le plein ! Sur le plateau du JT de France 2, l'autre soir, elle est apparue démunie, car, à mesure que l'échéance approche, la possibilité de ne pas y aller commence à se préciser ! Elle a notamment critiqué le niveau de la campagne et mis l'accent sur la sincérité qui l'anime depuis le jour où elle a décidé de se présenter à l'élection présidentielle. Soit, mais, apparemment, cela n'a pas suffi !

Reflets de la semaine (105)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 mars 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (105)


A l'occasion de la Saint-Valentin, est paru un sondage pour désigner le candidat à l'élection présidentielle le plus " sexy " ... C'est Dominique de Villepin qui arrive en tête, suivi de Nathalie Arthaud, de Lutte ouvrière, et de Marine Le Pen, du Front national, ex aequo avec Nicolas Sarkozy ! Doit-on y voir un signe ? S'agissant des deux premiers, leurs scores respectifs sont inversement proportionnels aux intentions de vote. En queue de peloton, on trouve Eva Joly et François Hollande, avec seulement 2 % ! Alors, que peut-on en conclure ? Que le port de tête, la silhouette, la couleur des cheveux, celle des yeux ou de la cravate - j'en passe -, sont capables de l'emporter sur les propositions concrètes et d'avoir une incidence plus ou moins directe sur le choix des électrices et des électeurs ? Car la politique, ne l'oublions pas, se résume aussi à un jeu de séduction, où les " parades " sont légion. Dans une société où le paraître a pris une place démesurée, au détriment de l'être, cela n'a rien d'étonnant, mais le revers de la médaille, à savoir le triomphe de l'affectif, pourrait, dans certaines circonstances, fausser l'issue du scrutin !

Reflets de la semaine (104)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 24 février 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (104)

Des jours durant, l'Europe a grelotté. En France, le " grand méchant froid " s'est installé en plein hiver - le vilain - et a fait la une de tous les médias, avec son cortège de clichés et de conseils en tout genre. A ce propos, la secrétaire d'Etat chargée de la santé, Nora Berra, y est allée, elle aussi, de ses recommandations, en conseillant chaudement aux sans-abri de rester chez eux ... Malheureusement, le message est resté en suspens dans l'air glacial et n'a pu atteindre sa cible. Espérons, en tout cas, que la triste cohorte des SDF ne lui en tiendront pas rigueur !

S'agissant des problèmes d'éducation, la Cour des comptes a émis un certain nombre de réserves sur la réforme de la formation des enseignants, au moment où ce thème s'invite en " guest star " dans la campagne, tous partis confondus ... Nicolas Sarkozy aimerait, entre autres, refondre le collège et réformer le statut des maîtres. De son côté, François Hollande souhaiterait concentrer une partie des moyens sur les " petites classes ", allonger l'année scolaire et reconsidérer, lui aussi, la fonction enseignante. Quant à François Bayrou, qui connaît bien le sujet, il a énormément insisté sur le verbe " instruire " : au primaire, par exemple, la moitié du temps scolaire serait consacré à la maîtrise de l'écrit et à la langue française ... Justement, dans son dernier ouvrage, " Contre la pensée unique " ( Odile Jacob ), Claude Hagège, linguiste, professeur honoraire au Collège de France, écrit, p.104 :

Reflets de la semaine (103)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 10 février 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (103)


Jean-Pierre Chevènement renonce finalement à la course à l'Elysée, mais fera tout ce qui est en son pouvoir pour défendre les valeurs de la République ... Dont acte. Chez les Verts, par contre, c'est le branle-bas de combat ! Si l'on se réfère au symbolisme des couleurs, le vert, à l'origine, serait la couleur de l'instabilité, représentant ce qui change, ce qui varie ... Malheureusement, le parti écologiste ne voit rien bouger depuis un bon moment et stagne même, de manière inquiétante, dans les sondages. C'est pourquoi, l'autre jour, les ténors d'Europe Ecologie-Les Verts, Cécile, Dany et José, sont venus soutenir publiquement Eva Joly à la Maison de l'Europe. Geste ô combien symbolique pour une campagne " au ras des pâquerettes " ! Celle qui, à l'âge de 18 ans, se classa 3e au concours de Miss Norvège, a déjà proposé, parmi d'autres mesures, la transformation du défilé du 14 juillet en " défilé citoyen ", et la création de deux jours fériés supplémentaires, l'un pour les juifs, l'autre pour les musulmans ... Si cela continue, militants et sympathisants risquent fort de lui signifier son congé avant l'heure !

Reflets de la semaine (102)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 03 février 2012. dans La une, Politique, Actualité

Reflets de la semaine (102)

L'ancien candidat à l'élection présidentielle, Jean-Marie Le Pen, a soudain refait surface. Evoquant le bal organisé par l'extrême droite dans la capitale autrichienne, auquel participait sa fille, Marine, il s'est écrié : " C'est du Strauss, sans Kahn ! " Tout le monde sait que l'ex-président du Front national est un spécialiste des " bons mots " et qu'il connaît la musique ... Comme Johann Strauss II, fils de Johann Strauss I, qui a composé de nombreuses valses et polkas, et des opérettes devenues célèbres, comme " La Chauve-Souris " et " Sang Viennois " ... Bon sang ne saurait mentir, n'est-ce pas ?

Récemment, Jean-Luc Mélenchon a traité Marine Le Pen de " semi-démente " ! Outre l'élégance du propos, on peut s'interroger sur la portée d'une telle remarque qui se voudrait saillie ! Malgré cela, reconnaissons à l'ancien professeur de lettres ses qualités de tribun, dont les formules font mouche, le plus souvent ... L'auteur de " Qu'ils s'en aillent tous ! ", qui appelle à " la révolution citoyenne ", écrivait sur son blog, en juin 2009 : " Pour moi, dans la tradition des Lumières (...), tout est affaire d'argumentation rationnelle et de conviction intime. On peut donc convaincre tout le monde ... " Son appartenance au Grand Orient de France, qu'il a reconnue dans une biographie intitulée " Mélenchon, le plébéien ", pourrait donc, en partie, expliquer son aisance sur les " planches ", ces travaux que présentent les francs-maçons à leurs frères, et la complexité du personnage, arrogant et attachant à la fois.

Reflets de la semaine (101)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 27 janvier 2012. dans France, La une, Politique, Actualité

Reflets de la semaine (101)


Dans le calendrier républicain, souvenez-vous, les mois du printemps sont, dans l’ordre, Germinal, Floréal et Prairial. On sait que l’élection présidentielle se situera dans la période du 20 avril au 19 mai, correspondant à Floréal, moment de l’année où les fleurs s’épanouissent… Ces jours-ci, on s’est aperçu que l’ouvriérisme refleurissait chez bon nombre de candidats, qui ont retrouvé le chemin des ateliers et des usines. Ne perdons pas de vue qu’ouvriers et employés représentent environ la moitié de l’électorat ! Les Hollande, Le Pen, Mélenchon, Sarkozy, l’ont bien compris, qui ont pris leur bâton de pèlerin pour aller à leur rencontre, avec plus ou moins de bonheur. D’ailleurs, selon un récent sondage, la candidate du Front national serait la plus crédible à leurs yeux, devançant assez nettement le PS, et, surtout, le Front de gauche… Même François Bayrou s’y est mis et leur a adressé un message fort, l’autre jour, à Dunkerque, où il les a exhortés à faire de la résistance : « A l’enlisement, nous allons résister /A l’appauvrissement, nous allons résister /A la fuite des activités, nous allons résister… ». La classe ouvrière serait-elle à même d’infléchir le débat, ré-industrialisation oblige ? Si c’était le cas, la campagne, sans doute, y trouverait un second souffle !

Reflets de la semaine (100)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 20 janvier 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (100)

100 fois sur le métier, il a remis l'ouvrage, avec ses « reflets de la semaine », Claude Gisselbrecht ! 100 semaines de fidélité, de constance – pas une absence – pendant lesquelles il a éclairé de ses petits projecteurs – attendus, pour certains, plus inattendus, pour d'autres – une actualité, riche, ô, combien. « Reflets » à sa sauce, assumés, parfois chaudement commentés ; particuliers, au point que nos lecteurs « vont à Gisselbrecht » naturellement, en un rituel maintenant bien installé.

Nous voulons, ici, saluer le professionnel qui remplit son cahier des charges, avec talent, chaque semaine, et nous fait l'amitié d'être là, avec nous, contribuant fortement à ces « reflets du temps » qui commencent forcément par ceux de la semaine...

la rédaction de RDT

Le Laacher See, situé entre Coblence et Bonn, est un lac qui est né dans le cratère d'un volcan, dont l'éruption, imminente, menacerait l'Europe entière ! Bigre ! ça sent le soufre à plein nez ! Demandons-nous, tout de même, si l'Allemagne n'a rien trouvé de mieux pour asseoir sa suprématie ... En Sicile, l'Etna, comme son lointain cousin islandais, n'a pas manqué de panache en ce début d'année ... A croire que nous marchons en permanence sur des charbons ardents !

Reflets de la semaine (99)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 13 janvier 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (99)

C'est l'histoire d'un " mec ", un certain François H., qui, récemment, a adressé sa " lettre aux Français ". L'en-tête, " Le changement, c'est maintenant ", pourrait à lui seul constituer un slogan de campagne, d'une assez grande " mollesse ", jusqu'ici. En évoquant " l'indispensable redressement de la Nation ", on pense immanquablement au général de Gaulle et à François Mitterrand, qui, l'un et l'autre, y ont fait référence. D'ailleurs, on constate que l'actuel candidat socialiste s'inspire largement de son mentor, à la fois dans ses propos et dans ses gestes ... Mais cela suffira-t-il  à se glisser dans le " costume présidentiel ", sans y apporter, çà et là, quelques retouches ? Ajoutons que les deux figures dont il est question plus haut bénéficiaient d'un charisme qui puisait ses racines dans l'histoire et suffisait à asseoir leur légitimité !

Un autre personnage historique a soudain refait surface, Jeanne d'Arc, dont on célèbre le 600e anniversaire. La bergère de Domrémy veillait sur son troupeau, quand elle entendit des voix. N'écoutant que son courage, elle enfila son armure et mena les troupes françaises contre les armées anglaises ... Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen tinrent, l'un et l'autre, à saluer sa mémoire en grande pompe. Deux petits tours, et puis s'en vont ... Rappelons que Jeanne la Pucelle, canonisée en 1920, est morte sur le bûcher, en l'an 1431, au mois de mai !

Reflets de la semaine (98)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 06 janvier 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (98)


2012, année électorale, cruciale ? Oui, sans aucun doute. Mais, quoi qu'il advienne, je vous la souhaite " politiquement correcte " et, personnellement, des plus heureuses !


La campagne, qui n'en est qu'à ses balbutiements, est prise régulièrement sous les feux croisés de " petites phrases ", bien assenées. A ce stade, doit-on encore parler de politique, au sens noble, ou de règlements de comptes, dont la bassesse atteint parfois des sommets ? En effet, les principaux ténors, de quelque bord qu'ils soient, cherchent à " se démarquer " à tout prix et font de la surenchère. Au bout du compte, ils n'en sortent pas grandis, car recourir aux " idées courtes " peut apparaître comme un signe d'appauvrissement ... Le débat, au contraire, a besoin de se sentir pousser des ailes, et ce ne sont pas les noms d'oiseaux, fusant çà et là, qui parviendront à l'élever !

Reflets de la semaine (97)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 23 décembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (97)

Deux années de prison avec sursis ... Un décasyllabe que Jacques Chirac, amateur de poésie, doit se réciter en boucle. En effet, la condamnation de l'ancien chef de l'Etat a eu un incroyable retentissement, car unique dans les annales de la République ! La personnalité politique préférée des Français - 75% de bonnes opinions en avril - a sans doute livré là son dernier combat, " Le temps présidentiel " - volume 2 de ses Mémoires - s'étant arrêté brutalement.

Pour 2011, son " remplaçant " pourrait être DSK, mais pas pour les mêmes raisons ! L'ex-candidat à la présidence de la République continue, en effet, de traverser une " mauvaise passe ", mais, à coup sûr, il aura fait le bonheur des médias depuis le joli mois de mai ! Dans un tout autre registre, c'est " le manifestant " qui a été désigné " homme de l'année 2011 " par le magazine Time ... Tout un symbole !

D'ailleurs, place Tahrir, il se montre toujours aussi combatif face aux forces de l'ordre. Malheureusement, outre les nombreuses victimes, l'une des conséquences dramatiques de ces affrontements fut l'incendie qui ravagea l'Institut d'Egypte, fondé par Napoléon Bonaparte. Sur le sol lépreux, on pouvait voir, çà et là, des lambeaux calcinés de manuscrits et d'ouvrages rares ... Une image de défaite, quoi qu'on dise, célébrant la victoire de l'obscurantisme sur la culture ... Quelques siècles auparavant, la Bibliothèque d'Alexandrie disparaissait elle aussi dans les flammes !

<<  5 6 7 8 9 [1011 12 13 14  >>