Articles taggés avec: Claude Gisselbrecht

Reflets de la semaine (96)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 16 décembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (96)

Résumons : Mars, Europe, l'un des satellites de Jupiter, la Lune, et Kepler 22, une sorte de " Terre jumelle " qui orbite autour d'une étoile autre que le Soleil, contiendraient d'importantes " réserves d'eau ", à l'état solide ou liquide ... Il existerait donc d'autres formes de vie ailleurs que sur la planète bleue, nous délestant, d'un seul coup, d'un seul, du monopole du vivant !

S'agissant de la Lune, précisément, on vient de fêter le 150e anniversaire de la naissance de Georges Méliès, le père des " effets spéciaux " au cinéma. Tout le monde se souvient de son célèbre " Voyage dans la Lune ", où six " astronautes " débarquent sur notre satellite " à visage humain " ... Si j'osais, je mettrais en parallèle d'autres films de Méliès avec la prochaine élection présidentielle : le Palais de l'Elysée deviendrait, par exemple, " Le Manoir du diable " (1896), " L'Auberge ensorcelée " (1897), ou " Le Chaudron infernal " (1903), et son locataire, " Le Locataire diabolique " (1909), " Le Roi du maquillage " (1904), ou, tout simplement, " Le Revenant " (1903) ... Pardon, Maître !

En ce moment, on célèbre également le 80e anniversaire de Babar, pachyderme sensé - PS -, portant couronne et costume vert. Entouré de ses conseillers, Cornélius et Pompadour, ainsi que de son épouse, Céleste, et ses quatre enfants, ses aventures, réunies dans 75 albums traduits en 27 langues, ont bercé et continuent de bercer des générations entières de têtes blondes ... C'est bon pour le(la) moral(e) et le livre !

Reflets de la semaine (95)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 09 décembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (95)

 

Au sein du couple franco-allemand, criblé de dettes, on devine aisément qui porte la culotte. Même si les deux partenaires ont choisi de parler d'une seule voix, les disputes demeurent nombreuses, notamment sur le plan pécuniaire. Dans son discours de Toulon - the second one -, Nicolas Sarkozy évoquait une refonte de l'Europe, aux côtés de l'Allemagne, un pays qu'il faut, selon lui, apprendre à " connaître " et à " comprendre " ... Malheureusement, dans le contexte actuel, cela ressemble plutôt à un voeu pieux ! Car, à gauche, on a senti comme des relents de germanophobie, et utilisé, çà et là, le champ lexical de la défaite, de la capitulation : Bismarck, Munich, schlague, casus belli ... En attendant, notre voisin a engagé un certain nombre de réformes, politiques, économiques, sociales, qui en ont fait un " modèle ", le tout sur fond de civisme ... Rappelons que, sans une " entente cordiale " entre l'Allemagne et la France, l'Europe aura du souci à se faire, et souvenons-nous de ce qu'écrivait Balzac, dans " Le Contrat de mariage " : " Les âmes fortes ne sont ni jalouses ni craintives : la jalousie est un doute, la crainte est une petitesse. "


Reflets de la semaine (94)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 décembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (94)

Même s'il est question d'un " accord ", le manque d'atomes crochus entre les Verts et le PS en a irrité plus d'un ... Eva Joly a vu rouge, mais à contretemps. En effet, la candidate désignée d'Europe Ecologie-Les Verts donne souvent l'impression d'être absente, dans le débat et les médias. Son mutisme, incompréhensible, parfois, eut notamment pour conséquence le départ de son " porte-voix " ! Celle qui vient du pays des elfes, ces génies symbolisant, entre autres, les forces de l'air, devrait retrouver l'énergie nécessaire pour donner à sa campagne un second souffle. Sinon, je crains fort qu'elle en soit réduite à jouer la fille de l'air, pendant un long moment !

C'est officiel, François Bayrou se lance à son tour dans la bataille de 2012 ! L'auteur de " 2012, Etat d'urgence " s'apprête donc à se porter au chevet de la France ... Publiés précédemment, certains titres, comme " Relève ", " Penser le changement ", ou " Projet d'espoir ", sonnaient déjà comme un programme, que les lecteurs boudèrent quelque peu ! Celui qui a signé une biographie d'Henri IV, devenue une référence, espère une nouvelle fois convaincre le plus grand nombre d'électeurs - à commencer par le centre - et les invite à se rallier à son " panache blanc " , dont " l'inventeur " de la poule au pot disait : " Vous le trouverez toujours sur le chemin de l'honneur et de la victoire ! " ... Serait-ce un heureux présage ?

Reflets de la semaine (93)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 25 novembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (93)


Noah, le nouveau chevalier sans peur et sans reproche, dont l'objectif est de donner le coup de grâce à l'hypocrisie qui règne dans les milieux sportifs et légaliser le dopage ? A l'en croire, le sport, espagnol, entre autres, serait tombé très jeune dans " la potion magique " ... Mais quel mouche a donc piqué l'ex-vainqueur de Roland-Garros, qui, sur scène, continue de prêcher la bonne parole, en proposant au public des titres comme " Ose ", " Destination ailleurs ", ou bien, " Laissez-nous essayer " ? De fil en aiguille, le tour de chant est devenu son nouvel " Eldorado " et en a fait la personnalité préférée des Français ... Une véritable drogue !

Pierre Dumayet, un des pionniers de la télévision, qui, avec deux autres Pierre, Desgraupes et Lazareff, avait construit et animé " Cinq colonnes à la une ", vient de s'éteindre. Pendant une dizaine d'années, l'émission fut un rendez-vous incontournable pour l'information " grand public ", donnant au journalisme, en particulier, au grand reportage, ses lettres de noblesse. Contrairement à son générique - extrait de la musique du ballet " Le rendez-vous manqué ", signé Michel Magne -, l'émission réussissait à fédérer un nombre incroyable de téléspectateurs, qui, en toute confiance, se ralliaient au " panache blanc " de leurs trois pipes !

Reflets de la semaine (92)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 18 novembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (92)

 

Ciao, Berlusconi ! Le Cavaliere se retrouve sans monture ... ou presque ! " Le roi est nu ! ", comme il est dit dans un célèbre conte d'Andersen. En parcourant la biographie de celui qui fut président du Conseil pendant de (trop) longues années - une gageure -, un détail, à la fois drôle et prémonitoire, m'a interpellé. En effet, Silvio B., lorsqu'il devint le principal éditeur italien, s'occupa personnellement de la parution de certains ouvrages. Parmi eux, figuraient " L'Eloge de la folie ", d'Erasme, " Le Prince ", de Machiavel, " L'Utopie ", de Thomas More, et " L'Expulsion de la bête triomphante ", de Giordano Bruno ... Quand la réalité dépasse la fiction !


Depuis le G20, crise de la dette oblige, la Grèce et l'Italie partagent le même destin tragique ... Dans un lointain passé, déjà, l'Empire romain et la patrie des Grecs avaient largement fusionné. Ce fut l'occasion, pour la Rome antique, d'emprunter à la Grèce toutes sortes de " trésors ", dans les domaines culturel, religieux, économique et politique, notamment. Aujourd'hui, les deux Etats sont quasiment en faillite et sous haute surveillance ... Grandeur et décadence !


Reflets de la semaine (91)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 11 novembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (91)


La Chine, principal " banquier " des Etats-Unis, va-t-elle le devenir pour l'Union Européenne ? Ces jours-ci, en pleine crise de la zone euro, il en fut fortement question ... Mais, récemment, l'Empire Céleste s'est distingué dans un tout autre domaine, la conquête spatiale. En effet, le vaisseau Shenzhou VIII, ou " vaisseau divin ", s'est amarré au module Tiangong-1, ou " palais céleste ", pour un " baiser spatial ", qui laisse augurer un heureux événement, à savoir la construction d'une future station orbitale, sur le modèle de l'ISS. On peut légitimement se demander où la poésie chinoise ira se nicher dans les années qui viennent, loin de l'Empire du Milieu ... Signalons que, parmi les mots qui reviennent le plus souvent dans de nombreux poèmes, il y a fleurs, jade, fleuve, vent, soir, printemps, lune, nuages, ciel ... Peut-être que ceci peut expliquer cela ... Oh ! le bel alexandrin !

Fin juin, une météorite, d'une vingtaine de mètres de diamètre, était passée à seulement 12.300 kilomètres de la Terre ... Mardi dernier, un astéroïde, de la taille d'un porte-avions, a frôlé notre planète, à quelque 320.000 kilomètres d'altitude ! En 2000, souvenez-vous, un autre astéroïde, appelé Eros, avait été survolé, de très près, par la sonde Near, qui, en février 2001, s'y était finalement posée en douceur ... Une belle histoire d'amour - une de plus - ayant pour cadre le cosmos !

Reflets de la semaine (90)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 04 novembre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (90)

 

Aujourd'hui, lundi 31 octobre, la Terre compte officiellement 7 milliards d'humains ... Et tant pis pour les retardataires ! Nous sommes encore loin des " mille milliards de mille sabords " du capitaine Haddock, ce bachi-bouzouk, ce bougre de zouave, ce flibustier ... A ce propos, qu'est-il donc allé faire dans cette galère nommée " Spielberg ", où il n'est plus que l'ombre de lui-même, comme d'autres personnages, d'ailleurs, totalement ou en partie désincarnés ? En vérité, ce " Tintin venu d'Amérique " apparaît plutôt sous les traits d'un " crabe aux pinces d'or " ! Money is money, isn't it ? Et cette " Licorne ", qui n'a plus vraiment de secret pour nous, pourrait bien transformer chaque tintinophile en cocu magnifique ! 3D contre BD ... Y'a pas photo !

Tous les amis de Georges se souviennent, bien sûr, de la date de sa mort, le 29 octobre 1981, à 60 ans à peine. Trente ans déjà ! Mais revenons un instant au capitaine Haddock, dont le prénom, Archibald, nous renvoie immanquablement à l'une des chansons de Brassens, " Oncle Archibald " ... " O vous, les arracheurs de dents / Tous les cafards, les charlatans / Les prophètes / Comptez plus sur oncle Archibald / Pour payer les violons du bal / A vos fêtes ... " Emporté par la camarde !

Reflets de la semaine (89)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 28 octobre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (89)

Les Bleus ont gagné ... ou presque. Au bout du compte - 8 à 7 -, ils n'ont nullement démérité face aux All Blacks ... Oubliées les interventions musclées de l'entraîneur, dont la moustache, au fil des jours, s'était peu à peu transformée en " accent circonspect " ! Oubliés les " sales gosses ", blessés dans leur amour-propre par cette " grande gueule " de Lièvremont, qui, à de rares exceptions près, n'aura pas été un modèle d'ouverture ! Oubliés les articles de presse, où les journalistes s'étaient mis à " talonner " sévèrement l'équipe de France, juste après leur victoire en demi-finale ! Après la Coupe du monde, donc, c'est Philippe Saint-André - rappelons que l'apôtre André est le deuxième apôtre cité par Matthieu et Marc, notamment - qui succédera à " Saint-Marc ", symbolisé, en général, par un lion ailé. Ce dernier, après le match, a sûrement " rugi " de plaisir et dit merci à ses gars ... A sa manière.

Un autre " match " a opposé et oppose encore Angela Merkel et Nicolas Sarkozy ... Depuis le traité de l'Elysée ( 1963 ), cosigné par Charles de Gaulle et Konrad Adenauer, la coopération franco-allemande est une réalité aux multiples facettes. L'entente cordiale entre les deux pays s'est poursuivie ensuite grâce aux actions conjuguées de Willy Brandt et Georges Pompidou, d'Helmut Schmidt et Valéry Giscard d'Estaing, d'Helmut Kohl et François Mitterrand, de Gerhard Schröder et Jacques Chirac.

Reflets de la semaine (88)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 21 octobre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (88)


Le nouveau « Flanby » est arrivé… Parfumé à la rose et à la fraise des bois… François Hollande, dit Guimauve le Conquérant, a donc été officiellement adoubé pour se lancer, corps et âme, dans la bataille de 2012. Sur sa route, il croisera de nombreux adversaires, qui, à n’en pas douter, feront feu de tout bois ! Lors de la convention de l’UMP, les ténors du parti majoritaire, Copé en tête, ont littéralement « flingué » le PS et son candidat à la présidentielle, qui, en la circonstance, a eu droit à de nouveaux sobriquets, comme « Prince de l’ambiguïté » ou « Chamallow insaisissable »… De l’élégance, en veux-tu, en voilà ! Ce « show » avait lieu au pavillon Gabriel : à ce propos, rappelons que l’archange Gabriel, considéré comme la main gauche de Dieu, est devenu le saint patron des transmissions. C’est là que, tous les dimanches, officie un certain Michel Drucker… Au final, je pense que tirer à boulets rouges sur quelqu’un laisse forcément des traces, indélébiles, parfois !

Reflets de la semaine (87)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 octobre 2011. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (87)


A Florange, en Moselle, le P6 vient de s'éteindre ... Momentanément ou pour toujours ? C'est le second haut fourneau du groupe ArcelorMittal qui est à l'agonie. Dans une région qui meurt à petit feu, c'est l'occasion de réécouter la chanson de Bernard Lavilliers, " Fensch Vallée ", celle-là même où " le nom des patelins s'termine par ange " : " C'est vraiment magnifique une usine / C'est plein de couleurs et plein de cris / C'est plein d'étincelles surtout la nuit / C'est vraiment dommage que les artistes / Qui font le spectacle soient si tristes ... " Tristes, ils le sont assurément, ces " artistes ", qui aiment tant leur métier et dont les perspectives d'avenir se réduisent comme une peau de chagrin !

Petit retour en arrière ... C'est une horloge que la vie de l'ouvrier : horloge de la pointeuse, horloge du temps qui s'écoule trop lentement, horloge qui, à deux, six ou dix heures, annonce, sirène oblige, le commencement et la fin des tournées ... Il faut le voir quitter l'usine, muet et pressé, méconnaissable, souillé, mais enfin libéré ! Il songe maintenant à son foyer ... La cité ... Une à une semblables les maisons accoudées ... Uniformité du travail, du décor, et du mode de vie, où le dur labeur côtoie des plaisirs minimes ... Dans sa maison, où il redevient l'époux, le père, il est attendu ... Il aime embrasser la peau neuve de l'enfant, et, dans les bras de l'épouse, apaisé, il reste.

<<  6 7 8 9 10 [1112 13 14 15  >>