Articles taggés avec: Claude Gisselbrecht

« L’œil de Claude » : de l'excès de Com aux comptes helvètes...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 mai 2015. dans La une, Actualité

« L’œil de Claude » : de l'excès de Com aux comptes helvètes...

François, alias Martine…

Quand la politique manque de transparence ou a des ratés, quand les sondages font profil bas, il ne reste plus que la « com » pour prendre le relais, tous médias confondus. Avec pour mission principale de montrer le président de la République sous son meilleur jour, le clair devant largement l’emporter sur l’obscur !

Parfois – n’y voyez aucune irrévérence de ma part – cela me fait penser à certains titres de la série des Martine, cette fillette d’une dizaine d’années, à qui il arrive des tas d’aventures. Martine en voyage, à l’école, à la mer, à la maison, en avion, en bateau… Martine fait du théâtre, ses courses, prend le train, a perdu son chien… Martine au pays des contes protège la nature, va déménager… Et même, cerise sur le gâteau, Martine, la surprise… On peut rêver, n’est-ce pas ?

Entre commémorite aiguë et rendez-vous manqués, François Hollande continue de naviguer à (courte) vue, multipliant apparitions et discours. Démarche plus ou moins convaincante, entre pathétique et pragmatisme. A coup sûr, la société du spectacle a encore de beaux jours devant elle : l’un des neuf chapitres de l’ouvrage de Guy Debord ne s’intitule-t-il pas Unité et division dans l’apparence ?

 

Vu de Suisse

La Suisse, ses montagnes, ses chalets, ses montres et ses chocolats… Ses comptes cachés, également, qui attirent toujours autant hommes d’affaires et hommes politiques de tous horizons. Parmi eux, Serge Dassault, familier des paradis fiscaux et des largesses électorales, qui risque, après enquête de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, une condamnation pour violation de ses obligations de déclaration de patrimoine, autrement dit, un sévère redressement fiscal, et Jean-Marie Le Pen, qui, lui, aurait dissimulé plus de 2 millions d’euros dans des coffres helvètes !

Où l’on se rend compte que ces deux nonagénaires – respectivement 90 et 87 ans – ont encore bon pied bon œil et ne s’en laissent pas compter… Quant à la morale, qu’elle soit personnelle ou politique, on verra plus tard !

« L’œil de Claude » : collèges, Hubble, Anthony : cultures.

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 25 avril 2015. dans La une, Actualité

« L’œil de Claude » : collèges, Hubble, Anthony : cultures.

Collèges...De nos jours, la culture est la chose la moins bien partagée, surtout chez les jeunes. Ce phénomène touche également une grande partie de la population, qui a fait du matérialisme à tous les étages sa principale (pré)occupation !

Que faut-il retenir, par exemple, de la réforme du collège qui sera mise en place dès la rentrée 2016 ? La fin des classes « bi-langues », avec le déclin annoncé de l’allemand, et celle de l’option latin, entre autres. Selon la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, il faut privilégier l’interdisciplinarité pour désennuyer les élèves. Et le Conseil supérieur des programmes de proposer une version allégée des programmes scolaires, du CP à la 3e. A cela s’ajoutent d’autres mesures, qui, d’ores et déjà, sont loin de faire l’unanimité au sein des mondes politique et enseignant !

De son côté, Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, a déclaré récemment dans un entretien paru dans La Nouvelle République : « La culture est ce qui nous permet de partager et affirmer nos valeurs communes, les valeurs humanistes et universelles de la liberté de création et d’expression, de la transmission des savoirs et des richesses de notre patrimoine ! » Un discours consensuel, fait pour rassurer avant tout. Et de conclure « La culture est essentielle, tout simplement ! » On ne peut que souscrire !

Dans sa dernière chronique intitulée Sans couronnes et surtout sans Fleur, parue dans Marianne, Guy Konopnicki cite quelques propos de la ministre au sujet des jeunes face au défi culturel, déplorant au passage « une certaine forme d’enfermement dans la culture classique », et pourfendant « le mépris de classe qui ne reconnaît que la culture cultivée, avec, en ligne de mire, le souci de promouvoir une culture inclusive ». En clair, va-t-on vers une énième « querelle des anciens et des modernes », ou, plus prosaïquement, des « modernes et des modernes » ?

Finalement, doit-on opter pour une culture plus ou moins « light » ? Cela dépendra du sens qu’on voudra bien donner à ce mot : « léger », le moins possible, mais « lumière », en lettres majuscules !

 

Bon anniversaire, Hubble !

Cela fait près de 25 ans que le télescope spatial Hubble signe des « tableaux cosmiques » d’une beauté époustouflante. Grâce à ces « œuvres d’art », l’Univers, en constante évolution, s’est en partie dévoilé, laissant apparaître, çà et là, de fantastiques nébuleuses, comme celles de la Tarentule, de l’Araignée rouge, de l’Œil de chat et de la Tête de singe. Chapeau, l’artiste !

 

Adieu, l’artiste !

Richard Anthony vient de tirer sa révérence. Celui qui chantait Il faut croire aux étoiles, les a rejointes définitivement. A présent, seule La voix du silence se fait entendre, et Il pleut des larmes… Adieu, et merci !

L’œil de Claude : En rafale, la Droitisation... des Droites

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 18 avril 2015. dans Economie, La une, France, Politique, Actualité

L’œil de Claude : En rafale, la Droitisation... des Droites

A droite toute !

Récemment, dans le JDD, Nicolas Sarkozy donnait de la République la définition suivante : La République, c’est le travail, la responsabilité, l’autorité, le mérite, l’effort, la laïcité, le progrès et, bien sûr, la liberté ! Une sorte d’inventaire à la Prévert, d’où sont curieusement absentes les notions d’égalité et de fraternité. Cela ne compte peut-être pas beaucoup pour l’ancien président de la République, devenu, comme il le laisse accroire, le nouveau chevalier sans peur et sans reproche de l’UMP !

Dans la perspective des élections régionales en Paca, le fondateur du FN vient d’adouber sa petite-fille, Marion Maréchal-Le Pen. Un geste qui en dit long sur le président d’honneur du parti à la flamme, qui, en grand seigneur, a montré que, tout compte fait, sous l’armure, sommeillait un papy gâteau… Dédiabolisation oblige ?

Rafale

Ne serait-il pas prématuré d’évoquer des commandes en Rafale ? Certes, après l’Egypte, c’est au tour de l’Inde. 60 appareils au total, et ce n’est peut-être pas fini. D’autres pays sont en lice, comme les Emirats Arabes Unis, le Qatar, l’Indonésie et la Malaisie ! Tout cela est bon pour Dassault Aviation, donc pour la France, et, par voie de conséquence, pour l’industrie de l’armement et le budget des Armées, qui, depuis quelque temps, a fait des coupes sombres sa principale stratégie. En attendant, cocorico à tous les étages, avec l’espoir que ce ne soit pas qu’un mirage ! Depuis sa mise en service, en effet, cet avion aurait dû servir plus souvent de monnaie d’échange, mais il n’en a rien été. Grâce à cette vente exceptionnelle, notre balance commerciale s’en portera mieux pour un temps, mais il est dommage, voire dommageable, que ce soit principalement par ce biais-là. Reconnaissons tout de même que notre pays, grâce à Airbus et au Centre National d’Etudes Spatiales notamment, a su magnifiquement exploiter ces mannes tombées du ciel et redonner du sens au mot coopération, surtout à l’échelle européenne !

L’œil de Claude : fanfaronnades au mauvais parfum...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 11 avril 2015. dans France, La une, Politique, Actualité

L’œil de Claude  : fanfaronnades au mauvais parfum...

Ira, ira pas ?

Les bons résultats de l’UMP aux élections départementales ont incontestablement donné des ailes à son leader pour 2017. Depuis qu’il est revenu sur le devant de la scène, Nicolas Sarkozy a dans l’ensemble respecté la règle des trois unités, à l’exception, peut-être, de l’unité de temps, car, d’ici à la primaire et la présidentielle, je le cite : « la route sera longue et difficile ». Pour ce qui est de l’unité de lieu, le siège du parti, bien sûr. Quant à l’unité d’action, elle doit en principe proscrire les intrigues secondaires, en permettant de concentrer l’intérêt dramatique sur le sujet principal de l’œuvre !

Sauf que, pour l’ex-président de la République, ces dernières, latentes, risquent d’altérer quelque peu son « opération reconquête ». « L’alternance est en marche, rien ne l’arrêtera ! », a-t-il claironné au soir du second tour ! Tout à « sa » victoire, il s’est présenté comme le seul recours possible, balayant d’un revers de main les autres candidats potentiels, lui qui, il y a peu, avait même songé à se retirer de la course !

Malgré ses déclarations de bonnes intentions à répétition, Nicolas Sarkozy est resté fidèle à lui-même. Bonimenteur et séducteur à la fois, avec force grimaces et savante gestuelle, il parvient presque toujours à rebondir après chaque revers, entraînant dans son sillage le « bon peuple » qui, si l’on y regarde de plus près, souffre cruellement d’amnésie !

 

Le Pen Jean-Marie

Non, rien de rien, non, il ne regrette rien… Ni « Monsieur Durafour crématoire », ni la « fournée » d’artistes anti-FN, comme il s’était plu à les désigner après les élections européennes de 2014. Pourtant, si l’on se réfère aux termes employés, ils vont plutôt à l’encontre de sa récente déclaration sur les chambres à gaz, qui, toujours selon lui, ne seraient qu’un « point de détail de l’Histoire » !

Si l’histoire qui unit un père à sa fille repose principalement sur des non-dits, Marine ne rate jamais une occasion pour dire qu’elle est souvent en désaccord avec son paternel. « C’est comme un enfant gâté, on ne peut rien lui dire ! » s’est-elle exclamée après sa énième saillie !

Jouant la plupart du temps les « pyromanes », le fondateur du parti à la flamme pourrait représenter un réel danger pour son successeur, qui devra tôt ou tard « tuer le père » ! Cela dit, il est clair que la psychanalyse n’a jamais été un bon allié en politique, et que, s’il fallait avoir recours à une quelconque thérapie, elle risquerait d’être longue, très longue… Comprenne qui pourra… ou voudra !

L’œil de Claude : d'un massacre, l'autre

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 04 avril 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : d'un massacre, l'autre

Départementales 2015

Au soir du 1er tour, le « principal parti de France », celui des abstentionnistes, arrivait largement en tête, avec près de 50% de « voix non exprimées » ! 29,4% pour la droite et ses alliés, 25,19% pour le Front national, et 21,85% pour le PS et ses alliés, dont la déroute n’était pas vraiment une surprise !

Au soir du second tour, les abstentionnistes étaient toujours aussi nombreux… Les « éléphants » du PS et consorts étaient aux abois… La vague bleue l’emportait, devant « une Marine Le Pen toute blanche » et « un Manuel Valls tout rouge », comme le soulignait « patriotiquement » Nicolas Sarkozy lors d’un meeting à Perpignan, juste avant le finale !

A présent, laissons la droite savourer son succès, la gauche panser ses plaies, et le FN digérer sa déception… En vérité, on a l’impression que, politiquement, l’immobilisme, malgré quelques « soubresauts » çà et là, s’est installé pour un bon moment. Sur un air de « déjà vu », de « déjà entendu », les partis, quels qu’ils soient, ne parviennent plus à mobiliser à grande échelle, et pour cause ! Sur la scène où les quiproquos sont légion, on aimerait qu’actrices et acteurs renouvellent leur répertoire et jouent plus juste, avec un metteur en scène à la hauteur… Ni plus, ni moins !

Jeux de massacre

Récemment, à Kasane, au Botswana, s’est tenue la deuxième Conférence mondiale sur le trafic d’espèces protégées. Il y fut surtout question de commerce illicite et de braconnage, dont l’une des principales victimes est l’éléphant. En effet, s’agissant de l’animal mythique du continent africain, les chiffres sont plus qu’alarmants : sa population aurait chuté de 15% en dix ans, et, chaque année, ils seraient entre vingt et trente mille à disparaître du paysage !

Outre l’éléphant, sont concernés également, parmi d’autres, le rhinocéros, juteuse « corne de l’Afrique », le bouquetin d’Ethiopie, le gorille de montagne, l’antilope du désert et le pangolin, reconnaissable à sa peau écailleuse… Souvenons-nous de ce que disait Morel à propos des éléphants dans Les Racines du ciel, de Romain Gary : « La seule chose qui m’intéresse, c’est la protection des éléphants. Je veux qu’ils soient là, bien vivants, bien gras, et qu’on puisse les voir… (…) maladroits, encombrants, anachroniques, menacés de toutes parts, et pourtant indispensables à la beauté de la vie ! »

Il est avéré que ce genre d’information, comme l’évocation des problèmes liés aux bouleversements climatiques, par exemple, passe le plus souvent au second plan et nous « dépasse » d’une certaine manière. Mais quoi de plus urgent que ces mises en garde à répétition, dont dépend la survie de nombreuses espèces et de la nôtre, en particulier ?

L’œil de Claude : de l'éclipse à la mort de la Calypso

le 21 mars 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : de l'éclipse à la mort de la Calypso

« Celui qui a inventé le bateau a aussi inventé le naufrage », disait Lao Tseu… A force de nous mener en bateau, nos politiques, à bâbord surtout, risquent de faire naufrage aux prochaines élections départementales, où de grosses vagues bleu marine sont attendues… Une sorte de « marée du siècle », revue et corrigée !

 

Dans les cieux, la Lune a fait de l’ombre au Soleil… Finalement, tout est rentré dans l’ordre… A présent, place au printemps, synonyme de « plein soleil », de renouveau !

 

Cousteau, Calypso, Concarneau… En trois mots, voici résumée l’odyssée du navire océanographique du « Pacha » au bonnet rouge, accessoire vestimentaire devenu, il y a peu, le symbole d’une Bretagne tempétueuse. Cela va faire huit ans maintenant que la Calypso, abandonnée de tous, croupit dans un hangar, à Concarneau, dans le Finistère, autrement dit, là où finit la terre… Condamnée à l’oubli, elle ne reprendra sans doute plus jamais la mer !

Quelle triste fin pour cet ancien dragueur de mines qui, des décennies durant, a emmené équipage et téléspectateurs sur et sous les océans du monde entier et sera finalement vendu aux enchères, comme une vulgaire pièce de collection ! Souvenez-vous, Calypso, la nymphe, était parvenue à garder Ulysse auprès d’elle pendant sept longues années, sur les dix qu’avait duré son voyage de Troie à Ithaque !

Une histoire de gros sous, à l’origine de cette décision, nous vole une fois de plus une part importante de notre patrimoine affectif. Le bateau amiral transformé en « vaisseau fantôme » rejoindra certainement Le Monde du silence, film réalisé en 1956 par le Commandant Cousteau et Louis Malle, et Palme d’or au Festival de Cannes !

L’œil de Claude : de l'inadmissible au soleil pour demain

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 mars 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : de l'inadmissible au soleil pour demain

Ils ont osé

« Ils » ont osé, osé s’attaquer à des joyaux du patrimoine irakien… Adieu, ville fortifiée de Hatra, fondée il y a plus de 2000 ans ! Adieu, cité antique de Nimroud, construite au XIIIe siècle ! Adieu, musée et bibliothèque de Mossoul ! Adieu, mausolée Nabi Younès, citadelle de Tal Afar et site archéologique de Khorsabad, l’une des capitales de l’ancien Empire assyrien !

De nouveau, des actes insensés, lourds de conséquences, qui mettent en lumière – expression malheureuse – l’obscurantisme le plus crasse… Crasse, masses et bulldozers !

Il est difficile, parfois, de mettre des mots sur la bêtise humaine, sur l’irréparable… Alors, place au recueillement !

Solar impulse 2

Voler, bien sûr, mais uniquement grâce au Soleil, ce « bienfaiteur de l’humanité ». Pourtant, on le sait bien, l’astre du jour avait fait preuve d’une incroyable cruauté envers Icare… Aujourd’hui, des milliers de cellules solaires, capables de faire tourner quatre moteurs électriques, ont remplacé la cire, fatale au héros de la mythologie grecque !

Solar Impulse 2 s’est donc envolé d’Abou Dhabi, pour un tour du monde en 12 étapes, en mettant d’abord le cap sur l’Inde et la Chine, comme dans Le Tour du monde en 80 jours. Souvenez-vous, les premières escales avaient pour nom Bombay, Calcutta et Hong Kong… Pour cette nouvelle aventure, l’aéronef de 72 m d’envergure, qui devrait parcourir quelque 35.000 km, fera sans doute oublier le chemin de fer et le paquebot, chers à Jules Verne !

L’élégant oiseau, piloté à tour de rôle par Bertrand Piccard, qui, en 1999, passa Trois semaines en ballon autour du globe, et André Borschberg, ancien pilote de chasse, fera certainement sensation pendant les cinq mois que durera le voyage. Objet de curiosité et de toutes les attentions, surtout de la part des « suiveurs », il brillera parmi ses « congénères » et révolutionnera peut-être le transport aérien du futur, en ouvrant, çà et là, de nouveaux horizons… Ce genre d’exploit, qu’on qualifierait volontiers de « solaire », réveillera sûrement en nous nos rêves les plus fous… Bon vent !

L’œil de Claude : antisémitisme, fraudes financières et, série TV

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 07 mars 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : antisémitisme, fraudes financières et, série TV

Boulevard du Palais

Parmi les séries policières françaises, il en est une qui, selon moi, dépasse toutes les autres et résonne comme une bonne adresse, Boulevard du Palais,sur France2. Chaque intrigue réunit outre les seconds rôles, toujours crédibles, un quatuor d’excellents comédiens que sont Anne Richard dans le rôle du juge Lintz, Olivier Saladin dans celui du médecin légiste, Philippe Ambrosini le fidèle lieutenant de son supérieur hiérarchique, le commandant Gabriel Rovère alias Jean-François Balmer.

Ce dernier réussit à chaque fois une époustouflante composition, celle d’un flic marqué par son passé, qui noie sa désespérance dans un torrent d’eau-de-vie qu’il savoure par fiole interposée ou dans un grand verre, en compagnie de ses amis les plus proches, à savoir Dimeglio, l’adjoint au caractère bien trempé, et le docteur Pluvinage, poète à ses heures, déclamant des vers ou les siens propres à un public plutôt hermétique. C’est l’occasion rêvée d’évoquer l’enquête en cours ou, plus sérieusement, de refaire le monde en s’appuyant sur une philosophie de comptoir !

La tendre amitié qui lie Madame la juge et le policier imbibé d’alcool sert également de fil conducteur à la série. Deux êtres inséparables qui avancent souvent en titubant, jusqu’à la fin.

Une série où la plupart du temps la dimension humaine prend le dessus, sans nuire à l’énigme pour autant, grâce à un judicieux équilibre !

 

De l’obscurantisme

A Sarre-Union, le cimetière juif a été profané par une bande de mineurs dont l’irresponsabilité, sans creuser très profond, saute aux yeux. Mélange de désœuvrement et d’inculture qui constituent un véritable danger pour la collectivité ! Pas d’inscriptions vengeresses, pas de revendications précises, juste un geste gratuit, stupide.

La communauté juive est sous le choc et craint pour son avenir, ce qui est parfaitement compréhensible !

Hélas, l’antisémitisme continue de se propager un peu partout, comme une traînée de poudre. Il y a forcément péril en la demeure, et le Président de la République qui, pour l’occasion, s’est rendu en Alsace, a eu raison d’insister sur l’importance de l’éducation à tous les niveaux, principalement au sein des familles et à l’école. Le travail de Titan qui attend les éducateurs, au sens large, doit bien sûr se faire en amont, faute de quoi les irresponsables de tous bords l’emporteront sur l’intelligence et le savoir.

Laissons à Goethe le dernier mot : Le véritable obscurantisme ne consiste pas à s’opposer à la propagation des idées vraies, claires et utiles, mais à en répandre de fausses !

L’œil de Claude : de Swissleaks à l 'anniversaire de Sarkozy...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 février 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : de Swissleaks à l 'anniversaire de Sarkozy...

HSBC… BG, si l’on en croit la liste des principaux bénéficiaires d’une gigantesque évasion fiscale, entre 2005 et 2007 : politiciens, grands patrons, artistes, sportifs de haut niveau, etc. Sa filiale suisse, située à Genève, aurait ainsi permis le transfert de plus de 180 milliards d’euros vers ce qu’on appelle, avec un zeste de pudeur mal placée, des « paradis fiscaux » !

« SwissLeaks », un scandale financier de plus à l’échelle planétaire… D’autres chiffres, encore plus éloquents, concernent une autre forme de « commerce extérieur », le bien nommé, dans le cas qui nous occupe : en effet, l’année écoulée a vu l’excédent du commerce extérieur de l’Allemagne dépasser les 200 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de plus de 11% par rapport à 2013 ! Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, le déficit du commerce extérieur de la France a atteint, au même moment, les 54 milliards d’euros… Ajoutons que, pour 2015, notre principal partenaire mise sur une progression de 3,7% de ses exportations, un taux de chômage aux alentours de 6,6%, et, surtout, un équilibre budgétaire qui doit en faire rêver plus d’un au sein de l’UE !

 

Pour son 60è anniversaire, le 28 janvier, Nicolas Sarkozy avait convié, entre autres, le président qatari du PSG, dont il est un fervent supporteur. Rien d’étonnant à cela, car, comme chacun sait, l’ex-président de la République a toujours entretenu d’excellentes relations avec le Qatar… Pas plus tard que le 6 décembre dernier – jour de la Saint-Nicolas –, il était l’invité de marque de la Quatar National Bank !

Le 27 février 2013, il participait au Global Financial Markets Forum, à Abou Dhabi… Lundi 2 février 2015, il retrouvait l’émirat pour y prononcer une conférence, juste après la défaite de l’UMP à l’élection législative partielle, dans la 4è circonscription du Doubs, et les tergiversations qui ont suivi et déclenché une véritable tempête au sein du parti.

A n’en pas douter, cet épisode laissera des traces, car l’ancien chef de l’Etat a finalement échoué dans sa tentative de rassemblement à tous les étages… Décidément, le « Sarkozy nouveau » a de plus en plus de mal à convaincre, comme on a déjà pu s’en rendre compte à maintes reprises !

A vrai dire, ses vieux démons ne l’ont pas vraiment quitté, principalement celui de l’enrichissement personnel. Tout laisse à penser qu’il n’a pas encore su choisir entre « faire du fric » et « faire de la politique », au sens noble… A force de « s’absenter » ainsi, il perd peu à peu de sa crédibilité, devenant sa propre caricature, et apparaît, chaque jour un peu plus, comme un « poids » pour lui-même et son parti !

L’œil de Claude : chats, réformes et Sénat...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 07 février 2015. dans France, La une, Politique, Actualité

L’œil de Claude : chats, réformes et Sénat...

Les animaux sont finalement parvenus à prendre leur revanche sur les humains… Les députés, dans leur immense majorité, viennent de voter l’alignement du Code civil sur les Codes pénal et rural, faisant d’eux des êtres vivants doués de sensibilité !

Rappelons que jusqu’ici on les considérait comme des biens meubles… Allez donc demander à celles et ceux qui possèdent des animaux de compagnie s’il leur est venu une seule fois l’idée de ne voir en eux que des potiches ! Très souvent, les liens qu’ils ont tissés avec leur animal préféré sont si forts que rien ni personne ne pourraient les distendre !

Cette complicité de chaque instant démontre, si besoin était, la capacité de l’animal à comprendre sa maîtresse ou son maître, et réciproquement… Puisse la page, sur laquelle figurait Les animaux malades de l’homme – que Jean de La Fontaine me pardonne –, se tourner définitivement, lui qui disait : « Je me sers d’animaux pour instruire les hommes » !

 

Notre pays fera bientôt figure d’exception dans l’UE… En retard dans de nombreux domaines, il peine à trouver le bon rythme s’agissant des réformes, pourtant indispensables, et se perd dans des conjectures sans fin !

Quotidiennement resurgissent, çà et là, les problèmes récurrents, propres à la France. Parmi eux, le corporatisme à tous les étages, qui l’empêche d’avancer et d’atteindre une certaine maturité, économique et politique, surtout !

Sur le plan syndical, par exemple, l’unité et l’efficacité sont devenus des mots vides de sens… Des actions éparses, la plupart du temps, qui n’aboutissent que très rarement, résultat d’une impréparation notoire et d’un manque de réalisme évident !

Sur le plan politique, c’est le chacun pour soi qui triomphe, si l’on peut dire… Là aussi, ce ne sont que bulles partisanes, qui, le plus souvent, bloquent la machine et éclatent au grand jour !

L’un des remèdes à ces maux qui nous rongent, consisterait à adopter et généraliser une politique du compromis, seule capable de faire bouger les choses et de privilégier le vivre-ensemble… Si l’on n’y parvenait pas, à plus ou moins longue échéance, la France ferait cavalier seul, pour le pire… et le pire !

 

« Touche pas à mon Sénat ! » s’est écrié son président, Gérard Larcher, qui, récemment, a décoché une flèche au président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone, favorable à la suppression de la chambre haute… Finalement, simple querelle d’ego ou ébauche d’une réforme en profondeur ?

<<  1 [23 4 5 6  >>