Articles taggés avec: Claude Gisselbrecht

Reflets de la semaine 126

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 15 septembre 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine 126

Depuis l’intervention du Président de la République, dimanche dernier, je suis pleinement rassuré quant à l’avenir du pays, qui, somme toute, s’annonce plus rose que prévu. Deux années avant l’embellie tant attendue, ça vaut le coup d’essayer, non ? Tout le monde, ou presque, sera mis à contribution – directe –, jusqu’à ce que les finances publiques soient assainies de façon durable… C’est peut-être l’occasion de remettre au goût du jour une notion devenue caduque, celle de « civisme », qui a pris un sacré « coup de vieux » ces derniers temps !

 

Notre industrie automobile va mal. En effet, les « sorties de route » se multiplient, entraînant fermetures et licenciements massifs, chez les constructeurs et les sous-traitants. Rien de bien réjouissant, donc, dans un pays où la « bagnole » continue, malgré tout, de tenir le haut du pavé. Quant aux prix des carburants, malgré une baisse infime, ils ne cessent de jouer avec les nerfs des automobilistes… Dans ce climat morose, on vient d’inaugurer en grande pompe une exposition retraçant les cent ans de l’usine PSA de Sochaux, ainsi que le pavillon de l’île Seguin, le site historique de la marque au losange. A défaut d’avenir, l’accent est mis sur un passé flamboyant… Est-ce un signe ?

Reflets de la semaine 125

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 07 septembre 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine 125

 

Avant et pendant la convention républicaine, Mitt Romney aura dû affronter plusieurs obstacles : la tempête Isaac – « rire, joie », en hébreu –, devenue ouragan, puis simple dépression, la prestation plutôt réussie, de son colistier, Paul Ryan, et le numéro de Clint Eastwood, surjouant « la politique de la chaise vide », censée être occupée par Obama himself. De ce show à l’américaine, on retiendra surtout la confession d’Ann qui, en épouse dévouée, entourée de ses enfants et petits-enfants, a déclaré en substance que l’Amérique avait besoin d’un homme de sa trempe, sorte de « Messie mormon ». Tonnerres d’applaudissements et nuées de ballons tricolores… La mise en scène, parfaite, comme d’habitude, dans ce genre de grand-messe, n’était pas sans rappeler ce film sorti en 1978, Doux, dur et dingue, dans lequel Clint Eastwood interprète le rôle d’un « loser », qui gagne sa vie en prenant part à des combats de boxe à poings nus !

Reflets de la semaine (124)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 01 septembre 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (124)

 

Laissez-moi vous narrer mes deux rêves ailés… L’Hydroptère, trimaran de 18 m de long, est le fruit des industries aéronautique et navale, qui, à partir de 10 nœuds de vent, « décolle » de la surface de l’eau grâce aux deux ailerons situés sous les flotteurs. Une sorte de « bateau ivre », mi-nef, mi-aéronef, capable de frôler les vagues du bout des ailes, comme le ferait un albatros ! Alain Thébault, son concepteur et skipper, et les quatre autres membres de l’équipage, s’apprêtent à battre le record de la traversée du Pacifique sud, de Los Angeles à Honolulu… Bon vent à tous ! « Solar Impulse », l’avion solaire, vient d’accomplir son premier périple intercontinental, avant son grand saut autour du globe. Ses quatre moteurs électriques, alimentés par des dizaines de milliers de cellules photoélectriques, l’ont emmené de Payerne, en Suisse, jusqu’à Rabat – via Madrid – et Ouarzazate. Heureux qui, comme André Borschberg et Bertrand Piccard, auteur du premier tour du monde en ballon, ont fait un beau voyage… Il est encore des exploits qui flirtent avec les mythes et les romans d’aventures, et c’est très bien comme ça !

Reflets de la semaine (123)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 29 juillet 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (123)

 

Une fois de plus, le Tour a fait ce qu’il pouvait pour rester « propre »… Quotidiennement, le service public nous offrait de belles images et de jolis commentaires à la gloire des coureurs ! Pourtant, chaque jour apportait son lot de « surprises », comme les rumeurs de dopage entourant l’équipe de Thomas Voeckler, les confessions de quatre anciens équipiers de Lance Armstrong qui, d’une seule voix, ont reconnu s’être dopés et seront suspendus en fin de saison, la mise en examen de Rémy Di Grégorio, le contrôle positif de Frank Schleck, la défection de Fabian Cancellara, maillot jaune pendant une semaine, qui a préféré quitter le peloton pour faire la une du « Carnet rose » ! Curieuse conception du métier de celui qui, en 2010, fut soupçonné de « dopage mécanique » – y avait-il un moteur dans son vélo ? –, après avoir remporté le Tour des Flandres et Paris-Roubaix… Bien sûr, tout cela fait tache et laisse des traces ! Dans un climat de suspicion généralisée, ne pourrait-on pas inciter le cyclisme à « se refaire une santé », à « se remettre en selle », en lui imposant de nouvelles règles et en minimisant l’emprise de l’argent ? Il est clair que, tant qu’il sera « en roue libre », la « triche » ne concernera pas seulement les participants, mais aussi le public, complice à bien des égards !

Reflets de la semaine (122)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 juillet 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (122)

 

La 122ème, aux accents tricolores, Fête nationale oblige… Oh ! la belle bleue ! Oh ! la belle blanche ! Oh ! la belle rouge ! Feux d’artifice et lampions, défilés et bals populaires… Bon 14 juillet à tous !

 

Du 2 au 6 juillet, s’est tenu, à Québec, le « Forum mondial de la langue française ». Avant cela, Abdou Diouf, secrétaire général de l’Organisation internationale de la francophonie, avait accordé un entretien au quotidien québécois Le Devoir, dans lequel il dénonçait le désintérêt de la France pour la francophonie, en déclarant, notamment : « Les universitaires et les intellectuels s’en moquent. C’est la nouvelle trahison des clercs… ». On y apprend aussi que Québécois et Africains – 85% de francophones d’ici à 2050 – sont les plus grands défenseurs du français ! Et nous, et nous, et nous ? Rappelons que la langue constitue le bien commun d’un peuple, qu’elle est à la fois son patrimoine et son avenir, parce qu’en constante évolution. De toute évidence, nous sommes passés à côté, et c’est ce qui rend la situation quelque peu préoccupante… Dans son pays, Abdou Diouf avait succédé à Léopold Sédar Senghor, qui disait : « Le français, ce sont les grandes orgues, qui se prêtent à tous les timbres, à tous les effets, des douceurs les plus suaves aux fulgurances de l’orage ». A savourer et méditer !

Reflets de la semaine (121)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 30 juin 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (121)

Samedi 30 juin, départ du 99ème Tour de France… Jusqu’au 22 juillet, une grande majorité de Français, atteints de la « fièvre jaune », suivront les exploits des « forçats de la route ». Malgré la volonté affichée de faire de cette épreuve une « course propre », les soupçons de dopage continuent de planer sur la caravane… Qu’à cela ne tienne, « the show must go on ! »

Dans ma précédente chronique, j’évoquais Lance Armstrong, poursuivi pour dopage aux Etats-Unis. Le septuple vainqueur de la Grande Boucle risque gros, en effet… Un autre coureur, Jacques Anquetil, est le héros d’un ouvrage paru récemment, Anquetil tout seul, signé Paul Fournel, l’actuel président de l’Oulipo (Ouvroir de littérature potentielle). Un hommage à l’immense champion, qui avouait, sans ambages, que ses cuisses et ses fesses « ressemblaient à des écumoires » ! Cela n’enlevait rien, tant s’en faut, à la notoriété du grand blond avec un maillot jaune, le plus souvent ! A ce propos, le Normand, régulièrement encensé par Blondin, aimait à répéter : « Il faut être un imbécile ou un faux jeton pour s’imaginer qu’on peut courir 265 jours par an sans stimulants »… Voilà qui est dit. Toutefois, dans le cas qui nous occupe, dévoiler un secret de polichinelle n’est pas préjudiciable en soi. Car ce qui compte, c’est le souvenir que les fous de vélo gardent et garderont de leur idole, qui les a tant fait rêver, sur le plat et les sommets ! « Son coup de pédale était un mensonge (…) », « Le dopage est un mode de vie dont Anquetil ne se défera pas (…) », peut-être, mais on l’assimilera toujours à un seigneur de la route, pas à un « forçat », n’en déplaise à Albert Londres… Et la différence, elle est là !

Reflets de la semaine (120)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 23 juin 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (120)

Depuis dimanche, le pays vit " sur un petit nuage rose " ... Du rose partout, comme s'il en pleuvait ! Déchaînée, la vague rose ! " Rosa rosa rosam / Rosae rosae rosa / Rosae rosae rosas / Rosarum rosis rosis ", dixit Jacques Brel ... En politique, comme ailleurs, la roue tourne, mais, parfois, elle se voile ou se dévoile !

 

A ce propos, Lance Armstrong est poursuivi pour dopage par l'US Anti-Doping Agency. Depuis le temps que les suspicions qui pesaient sur lui allaient bon train ! A l'arrivée, le septuple vainqueur du Tour - de 1999 à 2005 - est rattrapé par son passé et soupçonné d'avoit abusé de substances illicites en nombre, comme l'EPO, la testostérone, la cortisone, sans oublier les transfusions sanguines, qui, dit-on, donnent des ailes ! Mais, cette fois, Icare, après bien des écarts, a lourdement chuté ... Quand le cyclisme - il n'est pas le seul - a cessé de faire rêver, parce qu'assimilé à un vulgaire produit, alors le dépassement de soi prend souvent la forme d'une addiction, mettant en danger ceux qui usent et abusent d'une pharmacopée époustouflante, au mépris d'eux-mêmes et des autres, venus les encourager ! Ironie du sort : " Le Boss ", chez qui on a décelé un cancer, en 1996, a voulu, à travers sa fondation, " Livestrong ", venir en aide aux malades atteints par ce fléau ... Il arrive parfois que l'altruisme emprunte des chemins détournés !

Reflets de la semaine (119)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 16 juin 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (119)

 

Nous venons tout juste de rentrer d'un périple sur la côte est des Etats-Unis ... Boston, New York, Philadelphie, Washington ... Malgré la crise, on se dit que le Nouveau Monde fait toujours recette, et que l'Amérique, c'est encore le Pérou ! Ici, les gratte-ciel rejouent la querelle des Anciens et des Modernes, car le verre et l'acier ont pris peu à peu le dessus sur la brique et la pierre, réduisant, pour ne prendre qu'un exemple, les édifices religieux à des " partenaires " négligeables ... Rien à voir, cependant, avec le sentiment religieux, dont l'omniprésence est quasi obsédante !

 

Voici Boston, d'abord sous la pluie, puis dans la nuit américaine ... Harvard, le Chemin de la Liberté, ou Freedom Trail, qui permet de visiter à pied, sur 4 kilomètres environ, les principaux monuments et les quartiers historiques de la ville, et le port, bien sûr ... Aujourd'hui, l'Atlantique fait grise mine, mais cela n'empêche pas certains touristes de sortir en mer ! D'autres prennent d'assaut le New England Aquarium, preuve que le monde sous-marin continue d'attirer les foules ... Retour au calme dans la Boston Public Library, la plus grande bibliothèque municipale des Etats-Unis, avec ses 15 millions d'ouvrages et ses nombreux manuscrits, lieu de recueillement et de réflexion !

Reflets de la semaine (118)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 juin 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (118)

 

 

Les mots en " -isme " refleurissent, çà et là, crise oblige. Racisme, antisémitisme, populisme, nationalisme, extrémisme, la liste est longue ! " Les âmes vides sont attirées par les opinions extrémistes ", disait William Butler Yeats, poète et dramaturge irlandais, prix Nobel de littérature en 1923. En Europe, les " âmes vides " seraient légion, en Finlande, aux Pays-Bas, en Grèce, en Autriche, et ailleurs ! Que penser de ce phénomène régressif ? Que les peurs et les préjugés ont la vie dure et continuent de polluer les consciences. A l'heure de la mondialisation et du multiculturalisme, de telles dérives, ne l'oublions pas, sont " filles légitimes " de la démocratie, qui ne pensent qu'à s'émanciper ! Dans " L'Esprit des lois ", Montesquieu écrit : " Il ne faut point mener les hommes par les voies extrêmes " ... Puisse la " recommandation " du philosophe des Lumières devenir le credo politique de l'Union européenne, qui a tant besoin de se reconstruire, mais sur des bases solides et saines !

Reflets de la semaine (117)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 26 mai 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (117)

 

Le " Crazy Horse " en grève ! Adieu, jambes galbées et " robe minimaliste " ! Du jamais vu dans les annales du célèbre cabaret ! Finalement, après avoir mis le feu aux poudres, les danseuses ont obtenu une augmentation de salaire, sans y laisser trop de plumes ... The show must go on, n'est-ce pas ?

Et François Hollande, hugolien, de s'exclamer : " Mon Premier ministre, ce Ayrault au sourire si doux " ! En effet, à peine nommé, le gouvernement s'est mis au travail. Et pour soutenir son action, allons glaner, çà et là, quelques titres dans la sélection officielle de Cannes 2012 : lutter contre " L'ivresse de l'argent ", ne pas rester " Dans la brume ", bannir " Des hommes sans loi ", voir " Au-delà des collines ", ne pas arriver " Après la bataille " ... " Vous n'avez encore rien vu ", dirait Alain Resnais, mais on ne demande qu'à voir ! Ajoutons que la fée du festival n'est autre que Marilyn, qui a notamment joué dans " Dangerous years " (1947), " La sarabande des pantins " (1951), et " Les désaxés " (1961) ... N'y voyez, bien sûr, aucune connotation politique !

<<  3 4 5 6 7 [89 10 11 12  >>