« L’œil de Claude » : collèges, Hubble, Anthony : cultures.

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 25 avril 2015. dans La une, Actualité

« L’œil de Claude » : collèges, Hubble, Anthony : cultures.

Collèges...De nos jours, la culture est la chose la moins bien partagée, surtout chez les jeunes. Ce phénomène touche également une grande partie de la population, qui a fait du matérialisme à tous les étages sa principale (pré)occupation !

Que faut-il retenir, par exemple, de la réforme du collège qui sera mise en place dès la rentrée 2016 ? La fin des classes « bi-langues », avec le déclin annoncé de l’allemand, et celle de l’option latin, entre autres. Selon la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem, il faut privilégier l’interdisciplinarité pour désennuyer les élèves. Et le Conseil supérieur des programmes de proposer une version allégée des programmes scolaires, du CP à la 3e. A cela s’ajoutent d’autres mesures, qui, d’ores et déjà, sont loin de faire l’unanimité au sein des mondes politique et enseignant !

De son côté, Fleur Pellerin, ministre de la Culture et de la Communication, a déclaré récemment dans un entretien paru dans La Nouvelle République : « La culture est ce qui nous permet de partager et affirmer nos valeurs communes, les valeurs humanistes et universelles de la liberté de création et d’expression, de la transmission des savoirs et des richesses de notre patrimoine ! » Un discours consensuel, fait pour rassurer avant tout. Et de conclure « La culture est essentielle, tout simplement ! » On ne peut que souscrire !

Dans sa dernière chronique intitulée Sans couronnes et surtout sans Fleur, parue dans Marianne, Guy Konopnicki cite quelques propos de la ministre au sujet des jeunes face au défi culturel, déplorant au passage « une certaine forme d’enfermement dans la culture classique », et pourfendant « le mépris de classe qui ne reconnaît que la culture cultivée, avec, en ligne de mire, le souci de promouvoir une culture inclusive ». En clair, va-t-on vers une énième « querelle des anciens et des modernes », ou, plus prosaïquement, des « modernes et des modernes » ?

Finalement, doit-on opter pour une culture plus ou moins « light » ? Cela dépendra du sens qu’on voudra bien donner à ce mot : « léger », le moins possible, mais « lumière », en lettres majuscules !

 

Bon anniversaire, Hubble !

Cela fait près de 25 ans que le télescope spatial Hubble signe des « tableaux cosmiques » d’une beauté époustouflante. Grâce à ces « œuvres d’art », l’Univers, en constante évolution, s’est en partie dévoilé, laissant apparaître, çà et là, de fantastiques nébuleuses, comme celles de la Tarentule, de l’Araignée rouge, de l’Œil de chat et de la Tête de singe. Chapeau, l’artiste !

 

Adieu, l’artiste !

Richard Anthony vient de tirer sa révérence. Celui qui chantait Il faut croire aux étoiles, les a rejointes définitivement. A présent, seule La voix du silence se fait entendre, et Il pleut des larmes… Adieu, et merci !

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (2)

  • Claude Gisselbrecht

    Claude Gisselbrecht

    28 avril 2015 à 16:19 |
    Merci pour votre commentaire ... Tout à fait d'accord avec votre conclusion !

    C.G.

    Répondre

  • Martine L

    Martine L

    28 avril 2015 à 09:37 |
    Merci cher Claude d'avoir eu, ici, le courage d'aborder l'épineux dossier de le réforme à venir des collèges ; ce, sous l'angle de la culture. Où l'on se demande une fois de plus, quelle place faire à «  la culture » ( - aux humanités, diront les conservateurs, flot énorme des bataillons de l'EN) dans le chantier immense de l'école. Faut-il, en 2015, faire apprendre par cœur, aux têtes blondes, les sonnets de Ronsard, et considérer que la tâche est accomplie à ce prix ? ( ce pauvre Sarko, si moqué alors, ne voulait pas dire autre chose avec sa Princesse de Clèves – ce n'était pas son livre, mais faut-il, pour être lecteur patenté, lire les mêmes livres -). Faut-il parquer les plus scolaires dans des filières dites d'élites ? Etc... J'envisage – et je vibre d'avance – un billet sur la Réforme, Claude, et nous en débattrons. A partir de vos quelques lignes incisives, disons que l'école – entre autres belles choses – sème « de la » culture, et surtout fourbit les outils pour en avoir. On peut en effet faire tant de choses à partir de Ronsard ! Mais, l'architecture de votre billet – finot que vous êtes - dit ce qu'il faut dire, en plaçant côte à côte, la Réforme, Hubble, et Richard Anthony. Être cultivé, n'est-ce pas avant tout une façon d'être au monde ?

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.