« L’œil de Claude » : de l'excès de Com aux comptes helvètes...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 02 mai 2015. dans La une, Actualité

« L’œil de Claude » : de l'excès de Com aux comptes helvètes...

François, alias Martine…

Quand la politique manque de transparence ou a des ratés, quand les sondages font profil bas, il ne reste plus que la « com » pour prendre le relais, tous médias confondus. Avec pour mission principale de montrer le président de la République sous son meilleur jour, le clair devant largement l’emporter sur l’obscur !

Parfois – n’y voyez aucune irrévérence de ma part – cela me fait penser à certains titres de la série des Martine, cette fillette d’une dizaine d’années, à qui il arrive des tas d’aventures. Martine en voyage, à l’école, à la mer, à la maison, en avion, en bateau… Martine fait du théâtre, ses courses, prend le train, a perdu son chien… Martine au pays des contes protège la nature, va déménager… Et même, cerise sur le gâteau, Martine, la surprise… On peut rêver, n’est-ce pas ?

Entre commémorite aiguë et rendez-vous manqués, François Hollande continue de naviguer à (courte) vue, multipliant apparitions et discours. Démarche plus ou moins convaincante, entre pathétique et pragmatisme. A coup sûr, la société du spectacle a encore de beaux jours devant elle : l’un des neuf chapitres de l’ouvrage de Guy Debord ne s’intitule-t-il pas Unité et division dans l’apparence ?

 

Vu de Suisse

La Suisse, ses montagnes, ses chalets, ses montres et ses chocolats… Ses comptes cachés, également, qui attirent toujours autant hommes d’affaires et hommes politiques de tous horizons. Parmi eux, Serge Dassault, familier des paradis fiscaux et des largesses électorales, qui risque, après enquête de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique, une condamnation pour violation de ses obligations de déclaration de patrimoine, autrement dit, un sévère redressement fiscal, et Jean-Marie Le Pen, qui, lui, aurait dissimulé plus de 2 millions d’euros dans des coffres helvètes !

Où l’on se rend compte que ces deux nonagénaires – respectivement 90 et 87 ans – ont encore bon pied bon œil et ne s’en laissent pas compter… Quant à la morale, qu’elle soit personnelle ou politique, on verra plus tard !

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (2)

  • Claude Gisselbrecht

    Claude Gisselbrecht

    02 mai 2015 à 19:34 |
    Plaisir partagé, cher Léon-Marc ... " Désertion ", que nenni, simple " absence prolongée ", je suppose !

    Amicalement vôtre,

    C.G.

    Répondre

  • Léon-Marc Levy

    Léon-Marc Levy

    02 mai 2015 à 17:40 |
    C'est un plaisir, cher Claude, de retrouver - après une honteuse désertion de ma part - votre vivacité ! Amitiés

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.