L’œil de Claude : de Swissleaks à l 'anniversaire de Sarkozy...

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 14 février 2015. dans La une, Actualité

L’œil de Claude : de Swissleaks à l 'anniversaire de Sarkozy...

HSBC… BG, si l’on en croit la liste des principaux bénéficiaires d’une gigantesque évasion fiscale, entre 2005 et 2007 : politiciens, grands patrons, artistes, sportifs de haut niveau, etc. Sa filiale suisse, située à Genève, aurait ainsi permis le transfert de plus de 180 milliards d’euros vers ce qu’on appelle, avec un zeste de pudeur mal placée, des « paradis fiscaux » !

« SwissLeaks », un scandale financier de plus à l’échelle planétaire… D’autres chiffres, encore plus éloquents, concernent une autre forme de « commerce extérieur », le bien nommé, dans le cas qui nous occupe : en effet, l’année écoulée a vu l’excédent du commerce extérieur de l’Allemagne dépasser les 200 milliards d’euros, ce qui représente une hausse de plus de 11% par rapport à 2013 ! Sans vouloir remuer le couteau dans la plaie, le déficit du commerce extérieur de la France a atteint, au même moment, les 54 milliards d’euros… Ajoutons que, pour 2015, notre principal partenaire mise sur une progression de 3,7% de ses exportations, un taux de chômage aux alentours de 6,6%, et, surtout, un équilibre budgétaire qui doit en faire rêver plus d’un au sein de l’UE !

 

Pour son 60è anniversaire, le 28 janvier, Nicolas Sarkozy avait convié, entre autres, le président qatari du PSG, dont il est un fervent supporteur. Rien d’étonnant à cela, car, comme chacun sait, l’ex-président de la République a toujours entretenu d’excellentes relations avec le Qatar… Pas plus tard que le 6 décembre dernier – jour de la Saint-Nicolas –, il était l’invité de marque de la Quatar National Bank !

Le 27 février 2013, il participait au Global Financial Markets Forum, à Abou Dhabi… Lundi 2 février 2015, il retrouvait l’émirat pour y prononcer une conférence, juste après la défaite de l’UMP à l’élection législative partielle, dans la 4è circonscription du Doubs, et les tergiversations qui ont suivi et déclenché une véritable tempête au sein du parti.

A n’en pas douter, cet épisode laissera des traces, car l’ancien chef de l’Etat a finalement échoué dans sa tentative de rassemblement à tous les étages… Décidément, le « Sarkozy nouveau » a de plus en plus de mal à convaincre, comme on a déjà pu s’en rendre compte à maintes reprises !

A vrai dire, ses vieux démons ne l’ont pas vraiment quitté, principalement celui de l’enrichissement personnel. Tout laisse à penser qu’il n’a pas encore su choisir entre « faire du fric » et « faire de la politique », au sens noble… A force de « s’absenter » ainsi, il perd peu à peu de sa crédibilité, devenant sa propre caricature, et apparaît, chaque jour un peu plus, comme un « poids » pour lui-même et son parti !

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (1)

  • Martine L

    Martine L

    19 février 2015 à 15:43 |
    Permettez ! cher Claude ; citons" exactement" Sarkozy, dans son texte si châtié : il n'a pas dit " faire du fric", mais " faire de la tune", tellement plus voyou !

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.