La volonté de la France

Ecrit par Luc Sénécal le 17 janvier 2015. dans La une, Actualité

La volonté de la France

La volonté de la France est d’être une et solidaire. Devant des actes de barbarie elle se lève et se tient debout face à la sauvagerie et à l’imbécilité rétrograde de celles et ceux qui prônent un djihad qui n’a rien à voir avec la religion qu’ils ou elles revendiquent. Aussi maintenant qu’elle a manifesté sa volonté, il convient de tirer les leçons du deuil profond dans lequel elle est entrée entière et unie.

Pour ce faire, plusieurs axes de réflexion sont à définir. Car ce sont les causes de cette situation qu’il convient de déterminer. Toutes les causes, que ce soit des manques à caractère politique, social ou individuel, comme celles venant par le manque de cohérence dans ses relations extérieures. Donc on peut se poser des questions comme :

– Pourquoi et comment des jeunes gens nés en France, de nationalité française, éduqués dans notre pays peuvent en venir à de telles extrémités ?

– Pourquoi l’éducation de ces jeunes gens a failli à ce point. Ce, en faisant bien attention à ne pas faire d’amalgame avec « l’éducation nationale » qui ne devrait pas avoir ce rôle, car essentiellement dévolue, elle à l’enseignement (changer déjà ce titre devrait apporter un meilleur éclairage).

– Pourquoi existe-t-il une marginalisation de ces jeunes de la part des adultes, tant à titre individuel que de la part des regroupements associatifs. Question corollaire, comment ces jeunes utilisent cette marginalisation comme justification de leurs actes illégaux ?

– Pourquoi nos politiques de quelques partis qu’ils soient, n’ont pas pris en compte cette minorité très active dans notre jeunesse, à part des effets d’annonces peu suivis et inefficaces. Ce, en laissant sur le terrain des fonctionnaires en face à face presque désavoués dans leur rôle car ignorés par ce qui semblait être alors de l’indifférence.

– Pourquoi avoir laissé s’installer ce prosélytisme musulman non seulement dans les mosquées mais aussi dans les milieux carcéraux et dans les regroupements de jeunes sans activité, sans emploi, laissés à eux-mêmes ?

– Enfin, pourquoi une petite partie de la population se réfugie derrière un refus de principe pour aborder cette problématique et encourage les amalgames de toutes sortes pour espérer se protéger par le déni, sa peur ou sa propre haine.

Maintenant outre ces pistes de réflexion qui ne sont pas exhaustives, il y a la nécessité évidente qui a l’approbation et le soutien de la population, de refuser la peur qu’induisent ces attentats et non seulement mais aussi de retourner celle-ci vers et à l’encontre de ses assaillants.

Car la France a fait valoir clairement et de façon intelligible quelles sont ses valeurs. Pour cela elle est prête à l’amener, par sa force et sa conviction à les confronter avec ce que prône cet extrémisme musulman. Ce, aux dépends de celui-ci, car elle se renforce de ce qu’est en réalité la laïcité et non seulement mais aussi sa capacité à accepter toutes les différences, toutes les origines, toutes les religions. Pourvu que les unes et les autres se respectent mutuellement. C’est là toute sa force, toute son intelligence, le sens même de ce qu’est notre humanité.

Car la France fait intrinsèquement partie d’un monde qui refuse la soumission, l’esclavage, la terreur. Ce, partout autour du globe, au Moyen-Orient en Afrique ou ailleurs.

En conclusion si la France est capable de chercher à comprendre quelles ont été ses erreurs, elle ne se sent pas pour autant coupable et n’entend pas considérer cette problématique en termes de faute.

Car celle-ci appartient intégralement à cette mouvance haineuse et violente qui a prouvé par sa sauvagerie et la barbarie de ses actes à quel point il peut y avoir une humanité dégradante et rétrograde, la ramenant  des siècles en arrière. Ce refus de ce qui a été la lente et difficile évolution qui a été la sienne est en soi une véritable gifle à ce qu’elle représente dans le monde du vivant.

Indigne d’elle-même.

A propos de l'auteur

Luc Sénécal

Rédacteur

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.