Négocier plutôt que travestir l’Histoire

Ecrit par JCall le 31 octobre 2015. dans Monde, La une, Actualité

Négocier plutôt que travestir l’Histoire

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a dépassé les bornes, en insultant dans une même phrase le peuple juif et le peuple palestinien.

Il y a 20 ans déjà, il osait s’afficher dans des manifestations où le Premier ministre d’alors était caricaturé en nazi, et prenait par là-même sa part de responsabilité dans le destin tragique qui allait être celui d’Itzhak Rabin. Il montrait déjà sa propension à instrumentaliser la Shoah à des fins politiques à courte vue.

Aujourd’hui, la seule réponse de Benyamin Netanyahou à la violence qui embrase Israël et la Palestine, est de « nazifier » les Palestiniens, en les assimilant tous au sinistre Mufti de Jérusalem Hadj Amin al-Husseini, et par là-même de les disqualifier en tant que partenaires possibles pour apaiser les violences.

Paralysé par son impuissance, incapable de reconnaître sa part de responsabilité dans la cascade de violence qui se répand dans la région, il en vient à insulter la mémoire du peuple juif en travestissant l’histoire au nom de ses intérêts, et en exonérant Adolphe Hitler de sa responsabilité dans le déclenchement de la Shoah.

Qui aurait imaginé qu’un jour, un Premier ministre de l’État d’Israël se verrait infligé un rappel à l’ordre sur la vérité historique de la Shoah par un gouvernement allemand ?

Ce comportement indigne et ses conséquences prévisibles doivent susciter l’atterrement et l’indignation des Juifs d’Israël et de la Diaspora.

Adepte de postures de défenseur de la sécurité des Juifs dans le monde, Benyamin Netanyahou contribue au contraire à l’accroissement de leur insécurité, en attisant partout les conflits entre Juifs et Arabes.

Son incapacité à prendre la moindre initiative pour mettre fin au conflit israélo-palestinien, son arrogance et son aveuglement entretiennent l’hostilité vis-à-vis de l’État d’Israël, contribuent à son isolement et aux tentatives de le délégitimer.

On ne mettra pas fin à la violence par la violence, mais seulement par un retour courageux à la table de négociations avec une volonté sérieuse des deux parties d’aboutir aux compromis nécessaires.

JCall, le 25 octobre 2015

 

Rendez-vous : 20 ans après l’assassinat d’Itzhak Rabin, les nouveaux combats pour la paix

A l’occasion du 20ème anniversaire de l’assassinat d’Itzhak Rabin, nous organisons le lundi 9 novembre 2015 de 18h30 à 22h, en collaboration avec la Mairie de Paris, la Maison Itzhak Rabin et La Paix maintenant, une rencontre avec Monsieur Nissim Zvili, ancien ambassadeur d’Israël en France et ancien secrétaire du parti travailliste israélien.

Le débat sera précédé par la projection du documentaire Itzhak Rabin « Le guerrier de la paix » réalisé par Yves Azeroual, journaliste pour la chaîne « Toute l’Histoire ».

La soirée se déroulera dans la salle de l’auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris*. Entrée uniquement sur invitation qui est strictement personnelle et valable après inscription par courriel à : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

* Entrée par le 6, rue Lobau 75004 Paris

Voir le programme : http://fr.jcall.eu/evenements/conferences/20-ans-apres-lassassinat-ditshak-rabin-les-nouveaux-combats-pour-la-paix

 

Aidez-nous à lutter contre le scepticisme ambiant. Rejoignez-nous et donnez-nous les moyens de développer notre action.

http://fr.jcall.eu/adhesion

 

JCall, le réseau juif européen pour Israël et pour la paix, est une initiative de citoyens juifs européens favorables à la solution « 2 Etats pour 2 Peuples ».

Profondément attachés à l’existence et à la sécurité d’Israël, ils voient dans la poursuite de l’occupation en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem-Est une menace pour l’identité de cet Etat.

Ils sont à l’origine de l’Appel à la Raison lancé au Parlement Européen le 3 mai 2010 et signé depuis par près de 8000 personnes dont Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Lévy, (…).

Voir le texte de l’appel et nos informations sur notre site :

http://www.jcall.eu

JCall France – Web : http://www.jcall.eu - Facebook : page « JCall » – Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Nota : nouvelle adresse postale à compter de 2013 : JCall Europe, 281 boulevard Raspail, 75014 Paris (France)

  • Lu: 2076
  • Tous les articles de: Jcall

A propos de l'auteur

Commentaires (1)

  • Jean-François Vincent

    Jean-François Vincent

    01 novembre 2015 à 09:25 |
    S’il est absurde d’imputer la shoah au grand mufti de Jérusalem, il reste que l’antisémitisme est endémique dans le monde arabo-musulman : négation de la légitimité de la création de l’état d’Israël, assimilée à une catastrophe (la « nakba »), grande popularité de « Mein Kampf » traduit en arabe, immense succès de librairie, notamment en Égypte, enfin et surtout expulsion systématique des communautés juives du Moyen-Orient depuis 1948. On ne peut suivre Henry Laurens, distingué – et hyper pro palestinien - professeur au Collège de France, auteur d’une monumentale somme sur « La question de Palestine », lorsqu’il affirme : « j’insiste sur le fait que les Palestiniens sont hostiles aux Israéliens, non parce qu’ils sont juifs, mais parce que ces ont des occupants ». Un tel irénisme est démenti par l’histoire : si un état palestinien était créé, aucun juif ne pourrait résider sur son territoire. Ce serait, en effet, un état « Judenfrei », à l’instar de l’Allemagne nazie.

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.