Reflets de la semaine (119)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 16 juin 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (119)

 

Nous venons tout juste de rentrer d'un périple sur la côte est des Etats-Unis ... Boston, New York, Philadelphie, Washington ... Malgré la crise, on se dit que le Nouveau Monde fait toujours recette, et que l'Amérique, c'est encore le Pérou ! Ici, les gratte-ciel rejouent la querelle des Anciens et des Modernes, car le verre et l'acier ont pris peu à peu le dessus sur la brique et la pierre, réduisant, pour ne prendre qu'un exemple, les édifices religieux à des " partenaires " négligeables ... Rien à voir, cependant, avec le sentiment religieux, dont l'omniprésence est quasi obsédante !

 

Voici Boston, d'abord sous la pluie, puis dans la nuit américaine ... Harvard, le Chemin de la Liberté, ou Freedom Trail, qui permet de visiter à pied, sur 4 kilomètres environ, les principaux monuments et les quartiers historiques de la ville, et le port, bien sûr ... Aujourd'hui, l'Atlantique fait grise mine, mais cela n'empêche pas certains touristes de sortir en mer ! D'autres prennent d'assaut le New England Aquarium, preuve que le monde sous-marin continue d'attirer les foules ... Retour au calme dans la Boston Public Library, la plus grande bibliothèque municipale des Etats-Unis, avec ses 15 millions d'ouvrages et ses nombreux manuscrits, lieu de recueillement et de réflexion !

Direction New York City, à bord de l'Amtrak ... Juste avant d'atteindre Penn Station, vue panoramique sur NY ! L'envie vous prend soudain de croquer la " Grosse Pomme " à belles dents ! Voici la Statue de la Liberté, dont les maîtres d'oeuvre furent Bartholdi et Eiffel. Voici l'Empire State Building, dont la silhouette familière se détache dans le lointain et qui demeure, pour quelque temps encore, le plus grand immeuble de la mégalopole. Il cédera bientôt sa place au " One World Trade Center ", haut de plus de 380 mètres ! Le nouveau gratte-ciel est sorti de terre, à proximité de Ground Zero, haut lieu du souvenir ... L'émotion étreint le visiteur, lorsqu'il découvre, à l'emplacement exact des tours jumelles, un double mémorial composé de chutes d'eau, aspirées par un " trou noir " et " renaissant de leurs cendres ", à l'infini ! Par contraste, explosion de couleurs et " mouvement perpétuel " à Times Square et Broadway, où s'entremêlent publicités géantes et informations boursières ! Gigantisme " intelligent " et brassage culturel, jusqu'au tournis ... Puis moment de détente et de plénitude à la New York Public Library ...Pendant notre séjour à New York, nous avons logé chez l'habitant, à Harlem. Une expérience enrichissante, et, surtout, un pied de nez à l'un des épisodes les moins glorieux de l'histoire des Etats-Unis ... Oh ! my God !

 

Direction Philadelphie, pour une courte escale ... C'est dans " la cité de l'amour fraternel " que furent signées la Déclaration d'indépendance des Etats-Unis (1776) et la Constitution américaine (1787) ... Comme à Boston, comme à New York, de nombreux " temples grecs ", aux colonnes doriques, ioniques ou corinthiennes, offrent à la vue de tous leur imposante stature ... Ici, l'un d'eux, qui n'est autre que la gare, est flanqué d'une tour gigantesque, aux allures futuristes. Encore une fois, ce mélange des genres est fréquent dans les grandes villes, sans que cela choque le moins du monde ... Les richesses historiques - le City Hall, par exemple, construit sur le modèle de la Mairie de Paris - y côtoient l'art moderne, et, en parcourant " the streets of Philadelphia ", on croise des galeries d'art ou des fresques murales, dont Philadelphie est la capitale mondiale ! Mais j'entends la Liberty Bell tinter : il est temps de mettre le cap sur Washington !

 

La capitale fédérale regorgent de bâtiments administratifs impressionnants - Archives nationales, Cour Suprême, FBI, FMI, ... - et de memorials de toutes sortes - Seconde guerre mondiale, guerres de Corée, du Vietnam, ... Les autochtones auraient-ils la mémoire courte ? Il est vrai que, de Washington DC (District de Columbia), émane une douceur de vivre, propre aux villes de province ! Mais il ne faut pas trop s'y fier, car les artères, très larges, font la part belle, si j'ose dire, à la circulation automobile, toujours très dense. Heureusement qu'espaces verts et plans d'eau offrent à la population la possibilité de " s'isoler ", histoire de renouer avec la nature ! Voici la Maison-Blanche - 1600, Pennsylvania Avenue NW - et le Mall, parc du centre ville, avec, aux deux extrémités, le Lincoln Memorial et le Capitole. L'obélisque du Washington Monument, tout en majesté, domine l'ensemble. Le marbre blanc y règne en maître, mais il reste en permanence une " matière chaude " ...  A propos de chaleur, il fait plus de trente degrés ! Forcément, ça réchauffe l'atmosphère ... A bientôt, l'Amérique !

 

Claude Gisselbrecht

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (2)

  • Vaillant Sabine

    Vaillant Sabine

    17 juin 2012 à 18:57 |
    Beau et riche voyage!
    C'est toujours intéressant de voir comment "ça tourne" chez les autres quand "la crise" prend à la gorge une partie de la population mondiale!
    Merci pour ce partage!
    S.V.

    Répondre

    • Claude Gisselbrecht

      Claude Gisselbrecht

      18 juin 2012 à 07:01 |
      Dépaysant, décoiffant, ... En un mot, riche, comme vous le dites si bien ! Malgré la crise, le rêve américain existe toujours, et, à maintes reprises, nous avons eu l'occasion de le croiser !

      Bien à vous,
      C.G.

      Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.