Reflets de la semaine 125

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 07 septembre 2012. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine 125

 

Avant et pendant la convention républicaine, Mitt Romney aura dû affronter plusieurs obstacles : la tempête Isaac – « rire, joie », en hébreu –, devenue ouragan, puis simple dépression, la prestation plutôt réussie, de son colistier, Paul Ryan, et le numéro de Clint Eastwood, surjouant « la politique de la chaise vide », censée être occupée par Obama himself. De ce show à l’américaine, on retiendra surtout la confession d’Ann qui, en épouse dévouée, entourée de ses enfants et petits-enfants, a déclaré en substance que l’Amérique avait besoin d’un homme de sa trempe, sorte de « Messie mormon ». Tonnerres d’applaudissements et nuées de ballons tricolores… La mise en scène, parfaite, comme d’habitude, dans ce genre de grand-messe, n’était pas sans rappeler ce film sorti en 1978, Doux, dur et dingue, dans lequel Clint Eastwood interprète le rôle d’un « loser », qui gagne sa vie en prenant part à des combats de boxe à poings nus !

Mardi dernier, s’ouvrait la convention démocrate, à Charlotte, en Caroline du Nord. Charlotte, Caroline… et Michelle, qui, dans son discours, a appelé à voter pour son mari, la meilleure incarnation, selon elle, du « rêve américain ». A croire que la « first lady », l’actuelle ou la future, est devenue une sorte d’égérie, et que, grâce à elle, le prochain président, qui sortira des urnes le 6 novembre prochain, gagnera encore en crédibilité… Et ce n’est peut-être pas seulement une image !

Récemment, Ségolène Royal a participé au congrès de l’Internationale Socialiste, au Cap, l’occasion pour elle de revenir sur sa défaite aux dernières élections législatives, qu’elle trouve totalement imméritée, allant même jusqu’à parler d’une « injustice », d’un « crash »… On se souvient que l’ex-compagne de François Hollande avait été sévèrement battue par un « dissident » du PS, perdant ainsi son « siège de La Rochelle » ! Rappelons que la ville, lors des guerres de religion, avait fait l’objet de deux sièges entrepris par l’armée royale, dont l’un, du 10 septembre 1627 à la capitulation du 28 octobre 1628, fut ordonné par Louis XIII et commandé par le cardinal de Richelieu… Cette défaite, aggravée par le tweet assassin de la « favorite », Valérie Trierweiler, a indéniablement laissé des traces, où la déception le dispute à la rancœur. Mais on peut d’ores et déjà parier que la « passionaria » de Poitou-Charentes retrouvera bientôt l’énergie nécessaire pour aller briguer – c’est une hypothèse comme une autre – le poste laissé vacant par Martine Aubry… On sait qu’au Parti socialiste, les « éléphants » ont, au fil des années, développé une mémoire phénoménale et parviennent, lorsque l’occasion s’en présente, à retomber « sur leurs pattes » et faire preuve de pragmatisme. Pour le moment, faute de « perchoir », Ségolène Royal se mettra en quête d’un nid où se poser, mais son comportement, à coup sûr, ne ressemblera en rien à celui du coucou !

Après la présidence bling-bling, on est passé, sans transition aucune, à la normalité… Peut-être que l’actuel président de la République, né en août 1954, à Rouen, a-t-il, sans le savoir, fait sien le célèbre slogan publicitaire, « C’est normal, c’est normand » ? Avant d’être élu, François Hollande avait sans doute relu quelques Lettres philosophiques de Voltaire, nom de sa promotion à la sortie de l’ENA. Dans l’une d’elles, le philosophe des Lumières écrivait : « Il y a très peu d’hommes vraiment originaux ; presque tous se gouvernent, pensent et sentent par l’influence de la coutume et de l’éducation »… La normalité, donc, il connaît, tentant de l’appliquer à lui-même et invitant les membres du gouvernement, à commencer par le Premier ministre, à l’imiter. En attendant, cette « posture », comme une mayonnaise réussie, semble prendre, mais, d’un excès à l’autre, le peuple risque fort de trouver ça « anormal » !

 

Claude Gisselbrecht

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (1)

  • Sabine Vaillant

    Sabine Vaillant

    10 septembre 2012 à 10:14 |
    Ainsi va la politique d'un bout du monde à l'autre... il faut s'accrocher pour y voir du neuf ou du nouveau!
    Sabine

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.