Reflets de la semaine (151)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 13 avril 2013. dans La une, Actualité

Reflets de la semaine (151)

Prix Nobel de littérature en 1971, Pablo Neruda, celui qui est « Né pour naître », s’est éteint en 1973, tout juste après le coup d’Etat de Pinochet. On vient de procéder à l’exhumation de ses restes pour connaître la vérité sur sa mort, qui, selon plusieurs sources, ne serait en aucune façon naturelle… Comme le chantait Gilbert Bécaud, « Quand il est mort, le poète / On enterra son étoile (…) / Dans un grand champ de blé / Et c’est pour ça que l’on trouve (…) / Dans ce grand champ, des bleuets »… Rappelons que le drapeau chilien est composé de deux bandes horizontales, l’une blanche, l’autre rouge, avec, dans le coin gauche, une étoile blanche dans un carré bleu… Comme un cœur qui continue de battre à l’unisson !

 

La « Dame de Fer » s’en est allée, à son tour… Tantôt crainte, tantôt adulée, elle n’aura laissé personne indifférent. Ce « surnom » lui avait été attribué en 1976 par une autre étoile, rouge, celle-là, « L’Etoile rouge », organe de l’armée soviétique ! Cela dit, la seule femme Premier ministre du Royaume-Uni restera sans doute associée à la « révolution conservatrice », qui garantit au pays une certaine prospérité, malgré de nombreuses réticences, çà et là. N’en déplaise à Renaud, lequel, dans sa chanson, « Miss Maggie », rendait un vibrant hommage aux femmes, à toutes les femmes, « A part peut-être – ou bien sûr – Madame Thatcher » ! Notons qu’Elizabeth-II assistera aux obsèques : la « Reine de cœur » et la « Dame de fer », ou « de pique », si vous préférez, pour un dernier face-à-face !

 

Après l’affaire Cahuzac, une sorte d’opération « mains propres » a commencé dans les sphères du pouvoir… Dis-moi quel est ton patrimoine, et je te dirai ce que tu vaux… Dans l’autre camp, certains ont même pris les devants, de peur d’être « taxés » de riches ! J’ignore si ce « grand déballage » rendra la vie politique plus vertueuse, mais il permettra peut-être aux principaux acteurs de faire leur examen de conscience. Victor Hugo disait : « Le plus beau patrimoine est un nom révéré »… Pas sûr que, parmi nos dirigeants actuels, beaucoup soient concernés !

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.