Relais de l'appel "Gaza"

Ecrit par JCall le 24 novembre 2012. dans Monde, La une, Politique, Actualité

 Relais de l'appel

A l’heure où, une fois de plus, les populations du Sud – et, pour la première fois, du centre – d’Israël se trouvent sous la menace des roquettes tirées depuis Gaza, JCall, le réseau juif européen pour Israël et pour la paix, exprime sa totale solidarité avec le peuple israélien et son entier soutien aux familles endeuillées et aux blessés de cette nouvelle vague de violences dont la responsabilité incombe avant tout aux factions extrémistes palestiniennes.

Nos pensées vont également aux victimes civiles palestiniennes de la bande de Gaza, qui paient le lourd prix d’un affrontement issu de la politique du Hamas qui exerce à Gaza un pouvoir sans partage.

Tout en réaffirmant le droit d’Israël de défendre ses populations et son territoire, nous craignons que l’opération menée actuellement par l’armée israélienne contre les lanceurs de roquettes ne fasse de nombreuses victimes au sein de la population civile de Gaza, comme ce fut déjà trop de fois le cas dans le passé. Nous savons que tel est exactement le but recherché par les extrémistes palestiniens, qui veulent provoquer un embrasement de la région, espérant mobiliser ainsi en leur faveur les nouveaux pouvoirs dans les pays arabes.

Même si l’opération israélienne atteint les objectifs militaires qui lui sont assignés, elle ne pourra éviter le prochain round. Nous affirmons pour notre part que la fin de ce cycle infernal de violences, que subissent au premier chef les populations civiles des deux côtés, passe nécessairement par une reprise sérieuse des négociations entre le gouvernement israélien et l’Autorité palestinienne. Une reprise des négociations renforcerait par ailleurs le poids du président Mahmoud Abbas, qui manifeste depuis longtemps son opposition à l’usage du terrorisme et de la violence, et irait ainsi dans le sens d’un retour au calme et à la sécurité.

Nous rappelons la communauté internationale – et en ce qui nous concerne ici l’Union Européenne – à son devoir d’assistance aux deux peuples, pour négocier au plus vite un cessez-le-feu, puis pour les aider à résoudre ce conflit selon le principe « deux peuples, deux États », avant qu’il ne soit trop tard. Les extrémistes, qui déterminent aujourd’hui l’ordre du jour dans la région, ne doivent pas avoir le dernier mot.

 

 

ENGLISH VERSION / VERSION ANGLAISE :

 

At a time when, once again, people in Southern – and for the first time Central – Israel are under the threat of rockets launched from Gaza, JCall, the European Jewish network for Israel and for peace, expresses its total solidarity with the Israeli people and its support to the mourning families and to the wounded in this new wave of violence for which extremist Palestinian factions are first and foremost responsible. Our thoughts go also to the civilian Palestinian victims in the Gaza Strip who pay the high price of a confrontation stemming from the policies of Hamas which exercises total power in Gaza.

Even as we reaffirm Israel’s right to defend its populations and its territory, we fear that the Israeli-army operation underway against rocket launchers will result in many civilian casualties in Gaza, as it has been the case too many times in the past. We know that this is precisely the objective pursued by the Palestinian extremists who want to trigger a conflagration in the region, thus hoping to mobilize in their favor the new powers in Arab states.

Even if the Israeli operation reaches the military objectives which were set, it will not be able to prevent the next round. We claim for our part that the end of the vicious circle of violence, that civilian populations on both sides have to endure above all, requires a serious resumption of negotiations between the Israeli government and the Palestinian Authority. A resumption of negotiations would moreover strengthen President Mahmoud Abbas who has been claiming for a while now his opposition to the use of terrorism and violence, and would thus lead to the return of peace and security.

We remind the international community – as far as we are concerned the European Union – of their duty to assist the two peoples, to negotiate a ceasefire as quickly as possible, and then to help them resolve this conflict on the basis of the “two peoples, two states” principle, before it is too late. Extremists who currently dictate the agenda must not have the last word.

 

The JCall European board

 

JCall est une initiative de citoyens juifs européens favorables à la solution « 2 Etats pour 2 Peuples ».

Profondément attachés à l’existence et à la sécurité d’Israël, ils voient dans la poursuite de l’occupation en Cisjordanie et dans les quartiers arabes de Jérusalem Est une menace pour l’identité de cet Etat.

Ils sont à l’origine de l’Appel à la Raison lancé au Parlement Européen le 3 mai 2010 et signé depuis par près de 8000 personnes dont Daniel Cohn-Bendit, Alain Finkielkraut, Bernard Henri Lévy (…).

Voir le texte de l’appel et la liste complète des signataires sur notre site : http://www.jcall.eu

 

Le Bureau européen de JCall

2012 © JCALL France | 18 rue Delambre - 75014 Paris (France)

JCall France - Web : http://www.jcall.eu – Facebook : page « JCall »

  • Lu: 3516
  • Tous les articles de: Jcall

A propos de l'auteur

Commentaires (1)

  • Maurice Lévy

    Maurice Lévy

    28 novembre 2012 à 11:48 |
    Il est malheureux de devoir assister, interminablement, depuis des décennies à des rounds meurtriers entre Israël et Gaza. Les Palestiniens ont droit comme leurs voisins israéliens à la sécurité.
    Qu’attendent les Nations Unies pour imposer une sérieuse remise en route des négociations entre Palestiniens et Israéliens, en vue d’aboutir à une reconnaissance bilatérales des deux peuples, des deux nations ???
    Il s’agit là de deux nations parfaitement légales … Il est donc clairement établi que, de part et d’autre, Israéliens et Palestiniens ont le droit à vivre en paix, à établir des relations pacifiques.
    Laisser des bandes organisées -qui ne représentent aucune nation- créer régulièrement des affrontements meurtriers dont souffrent les Gazaouis d’une part, et, d’autre part, refuser aux civils palestiniens de Cisjordanie et de Gaza le droit de reconstituer leur nation afin de pouvoir vivre et travailler en paix constituent un scandale que l’ONU semble totalement ignorer.
    C’est tout simplement révoltant.
    Maurice Lévy

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.