Concept de laïcité au Moyen-Orient

Ecrit par Luc Sénécal le 07 septembre 2013. dans Monde, La une, Politique

Concept de laïcité au Moyen-Orient

Qu’est-ce que le concept de laïcité au Moyen-Orient ?

Avouez qu’on a du mal à s’y retrouver.

Quoi ? Au Moyen-Orient, il y avait des régimes présidentiels dictatoriaux qui ont été mis à bas, notamment avec l’aval sinon l’aide des pays occidentaux. Soit ! Humainement, on peut non seulement comprendre mais approuver.

Le problème est que la conception fondamentale de la citoyenneté dans ces pays n’a rien de démocratique et moins encore de laïc. Le concept de la laïcité est une inconnue, incompréhensible et complètement étrangère à ces populations, du moins pour celles qui sont enracinées dans une religion qui entend imposer des principes antinomiques avec ce concept. Et comme les troubles issus du déséquilibre politique et non seulement mais aussi économique, touchant directement les populations, favorisent la montée d’un extrémisme islamiste, il est difficile de parvenir à comprendre, ne serait-ce qu’approcher un tant soit peu une certaine logique dans les décisions des pays occidentaux.

Il en reste un trouble profond chez les citoyens, qui ne comprennent pas bien pourquoi tant d’horreur d’une part, qui fournit les moyens d’exercer ces horreurs de l’autre, et pourquoi, la main sur le cœur face à ces horreurs, faudrait-il participer à la « fête ». En exerçant tout autant de violences que la barbarie des belligérants peut le faire dans leur propre pays.

Le manque de transparence de la politique des pays occidentaux concernant cette problématique est la véritable raison qui pousse le citoyen lambda à refuser l’idée d’entrer en guerre contre l’un ou l’autre de ces pays. On comprend pourquoi le parlement anglais a refusé au gouvernement de sa très gracieuse majesté d’y participer aux côtés des USA, comme le gouvernement français en a l’intention. On comprend pourquoi l’Allemagne n’a même pas eu cette intention. On ne comprend pas où le gouvernement français veut en venir. Parce que jouer les effarouchés ne suffit pas. Ne suffit plus. Il y a d’autres enjeux dont on ne parle pas. Ce qui est ridicule, sauf à prendre les citoyens français pour des crédules dont on manipule aisément l’opinion.

Ce qui, à terme, peut faire de l’électeur le juge véritable des stratégies ineptes à force d’atermoiements. Il y a mieux à faire et on demande à voir un peu plus de considération pour cet électorat. Non ?

A propos de l'auteur

Luc Sénécal

Rédacteur

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.