Juste un mot (51)

Ecrit par Claude Gisselbrecht le 13 septembre 2010. dans La une, Cinéma

Juste un mot (51)

Le pourfendeur des " Folies bourgeoises " vient de s'éteindre. En visionnant sa filmographie, impressionnante, on s'aperçoit qu'elle est en parfaite adéquation - mais est-ce un hasard ? - avec la société dans laquelle nous vivons et l'actualité du moment ... Moteur ! De " Rien ne va plus " à " Au coeur du mensonge ", en passant par " Le sang des autres " , " Les innocents aux mains sales ", ou " Le cri du hibou " , qui toujours nous effraie ... Doit-on en déduire, par exemple, que  " L'ivresse du pouvoir " n'est pas, à proprement parler, " Une partie de plaisir " , mais plutôt " La rupture " ou " L'enfer " ? A chacun de réaliser son propre film ... Jusqu'au clap de fin.

A propos de l'auteur

Claude Gisselbrecht

Claude Gisselbrecht

Rédacteur

Professeur de Lettres

A collaboré au quotidien régional " Le Républicain Lorrain " ( critique littéraire et responsable de rubrique ).

A signé de nombreux " papiers " dans la rubrique " Courrier des Lecteurs " de plusieurs journaux et magazines ( " Le Monde ", " Marianne ", " Le Nouvel Observateur ", ...), et des chroniques sur LeMonde.fr.

Commentaires (1)

  • BERGER

    BERGER

    14 septembre 2010 à 08:00 |
    Très joli billet!

    Répondre

Poster un commentaire

Vous êtes identifié en tant qu'invité.